Le policier de Ferguson Darren Wilson démissionne

Darren Wilson... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Darren Wilson

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ferguson

International

Ferguson

La mort de Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans abattu par un policier blanc, a plongé cette banlieue de St. Louis au Missouri, dont la population est à forte majorité afro-américaine, dans une crise raciale et sociale sans précédent. »

Sur le même thème

Alan Scher Zagier
Associated Press
FERGUSON

Le policier Darren Wilson, qui a abattu le jeune Noir Michael Brown il y a presque quatre mois, a démissionné samedi du service de police de Ferguson, a annoncé l'un de ses avocats.

Darren Wilson, âgé de 28 ans, était en congé autorisé depuis la fusillade survenue le 9 août dans cette ville du Missouri. L'un de ses avocats, Neil Bruntrager, a indiqué que sa démission entrait en vigueur immédiatement. Il n'a pas fourni plus de détails, mais il a indiqué que d'autres informations seraient révélées sous peu.

Darren Wilson, dans une entrevue accordée au journal St. Louis Post-Dispatch, dit avoir démissionné «de son plein gré» parce que le commissariat de police avait reçu des menaces qui seraient mises à exécution s'il restait en poste.

«Je ne veux pas que quelqu'un d'autre soit blessé à cause de moi», a-t-il expliqué.

L'avocat de la famille Brown Benjamin Crump n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes d'entrevue de l'Associated Press.

Un grand jury a passé plus de trois mois à revoir la preuve dans l'affaire avant de décider récemment de ne pas porter d'accusations contre Darren Wilson. Celui-ci a soutenu aux jurés avoir craint pour sa vie en voyant approcher Michael Brown.

Le département américain de la Justice continue de mener une enquête de droits civils et une autre, distincte, sur les pratiques de la police.

L'annonce de la démission du policier n'a pas semblé calmer un petit groupe de manifestants réunis devant le commissariat de police de Ferguson, samedi soir. Plusieurs manifestants ont dit ne pas se soucier du sort de Darren Wilson.

«Nous ne réclamions pas la démission de (Darren) Wilson. Nous réclamons la justice pour Michael Brown», a commenté le militant pour les droits civiques, le révérend Al Sharpton dans un communiqué.

Le chef de police de Ferguson Thomas Jackson n'a pas rappelé l'Associated Press.

La fusillade a suscité un débat national sur les pouvoirs de la police et sur des allégations de profilage racial.

Après un long silence, Darren Wilson avait finalement affirmé en entrevue à ABC qu'il n'aurait pas pu agir autrement et qu'il avait fait son travail correctement. Il a ajouté qu'il aurait adopté le même comportement s'il avait dû affronter un jeune homme blanc.

Le policier a commencé sa carrière à Jennings, avant d'aller à Ferguson il y a quelques années. Selon le chef de police Thomas Jackson, il n'y avait eu aucune plainte à son endroit avant le drame, et Darren Wilson était un «excellent policier».

Quelques mois avant la fusillade, Darren Wilson avait même reçu une mention élogieuse pour avoir arrêté un suspect dans une affaire de drogues.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer