Des célébrités appellent à boycotter le Black Friday

Le Black Friday, le vendredi qui suit la... (Photo: AP)

Agrandir

Le Black Friday, le vendredi qui suit la fête de Thanksgiving aux États-Unis, est traditionnellement une journée frénétique d'achats.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ferguson

International

Ferguson

La mort de Michael Brown, un jeune Noir de 18 ans abattu par un policier blanc, a plongé cette banlieue de St. Louis au Missouri, dont la population est à forte majorité afro-américaine, dans une crise raciale et sociale sans précédent. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Los Angeles

Plusieurs célébrités, dont le magnat du hip-hop Russell Simmons, se sont jointes à un appel au boycott du Black Friday pour protester contre la décision de ne pas poursuivre le policier qui a tué un adolescent noir en août à Ferguson.

L'actrice Kat Graham (Vampire Diaries), qui compte plus de 2 millions d'adeptes sur Twitter, et le comédien Jesse Williams, de la populaire série télévisée Grey's Anatomy, ont également fait circuler des images appelant à «ne pas dépenser un centime» (#NotOneDime).

La journaliste vedette Soledad O'Brien a elle aussi relayé sur son compte Twitter cet appel qui prenait de l'ampleur mercredi sur internet et dans les médias.

Le «vendredi noir» ou Black Friday, le vendredi qui suit la fête de Thanksgiving aux États-Unis, est traditionnellement une journée frénétique d'achats pour les Américains alors que les commerces et la grande distribution font d'importants rabais ce jour-là, et engrangent l'un des meilleurs chiffres d'affaires de l'année.

«Nous avons le pouvoir de changer notre nation. Soutenez #BoycottBlackFriday» a écrit Kat Graham sur Twitter.

Jesse Williams, qui avait exprimé sa colère après le verdict d'un grand jury à St Louis, au Missouri, lundi, de ne pas poursuivre le policier ayant tué Michael Brown a quant à lui écrit sur Twitter: «Pas de justice, pas de profits. Les entreprises et le public ne parlent qu'en dollars alors parlons-leur».

Le mouvement a démarré avant même la décision lundi du grand jury qui a exonéré Darren Wilson, le policier blanc qui a abattu Michael Brown, 18 ans et sans arme, le 9 août. «BlackoutBlackFriday» s'inscrit dans un appel plus large «no justice no profit» contre les violences policières à l'égard des minorités.

Il s'inspire du boycott des bus de Montgomery en 1955, au cours duquel les habitants noirs de cette ville d'Alabama avaient cessé d'utiliser les bus municipaux pour protester contre la discrimination raciale dans les transports, l'une des grandes étapes de la lutte pour les droits civiques (Civil Rights Movement).

Selon la presse américaine, des leaders religieux comme le révérend d'Atlanta Timothy McDonald ou des membres de la coalition «Justice for Michael Brown» ont également relayé cet appel.

D'après le cabinet d'études Nielsen les 43 millions d'afro-américains représenteront l'an prochain un pouvoir d'achat de 1100 milliards de dollars.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer