Sept chars russes observés en Syrie

Une éventuelle intervention directe des forces russes dans... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Une éventuelle intervention directe des forces russes dans le conflit syrien risque de compliquer la conduite des opérations aériennes par la coalition.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise dans le monde arabe

International

Crise dans le monde arabe

Consultez notre dossier complet sur les soulèvements populaires dans le monde arabe. »

Agence France-Presse
Washington

La Russie, accusée par les État-Unis de renforcer sa présence militaire en Syrie, a déployé de l'artillerie et sept chars sur un aéroport dans le nord du pays, a indiqué lundi un responsable américain.

Selon ce responsable, ces sept chars T-90 n'ont pas été vus en dehors de l'aéroport, près de Lattaquié, un fief du régime de Bachar al-Assad que soutient Moscou.

«Il semble, et toutes les indications convergent, qu'il s'agit de protéger le terrain d'aviation», a indiqué le porte-parole.

La Russie est semble-t-il en train d'établir une base aérienne avancée en Syrie, a indiqué lundi un porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis.

«Il y a eu un flot continu (d'équipements russe vers la Syrie) depuis une dizaine de jours», a-t-il déclaré.

La semaine dernière, des sources américaines avaient évoqué la présence de plusieurs dizaines de troupes d'infanterie de marine russe, et des bâtiments préfabriqués susceptibles d'abriter plusieurs centaines de personnes.

Mais selon un responsable américain, les troupes se comptent désormais «en centaines», et la capacité d'accueil des préfabriqués est estimée à «1500 personnes».

Deux bateaux de débarquement et une dizaine de véhicules blindés de transport de troupe avaient également été observés la semaine dernière.

Une éventuelle intervention directe des forces russes dans le conflit syrien risque de compliquer la conduite des opérations aériennes par la coalition.

«Nous apprécierions des contributions russes à l'effort de guerre mondial contre le groupe État islamique, mais les apports qui continuent à soutenir le régime Assad, particulièrement les efforts militaires, n'aident pas et risquent d'ajouter encore plus d'instabilité» dans une situation déjà très compliquée, a estimé lundi le capitaine de vaisseau Jeff Davis.

La Russie ne nie pas qu'elle envoie du matériel militaire au régime Assad dont elle est l'allié. Mais Moscou rejette les accusations sur un déploiement de matériel et de soldats près de Lattaquié.

Deux avions russes transportant une aide humanitaire ont atterri samedi en Syrie, a rapporté samedi un média officiel syrien.

Le régime de Bachar al-Assad a perdu de vastes territoires depuis le début de sa guerre contre les rebelles en mars 2011.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer