Cinq à dix ans de prison pour 79 partisans de Morsi

Le président destitué Mohamed Morsi est assis dans... (PHOTO TAREK EL-GABBAS, ARCHIVES AP)

Agrandir

Le président destitué Mohamed Morsi est assis dans le box des accusés grillagé, dans le tribunal de l'Académie policière du Caire, où il comparaît pour son rôle présumé dans une évasion de prison de 2011, le 8 mai.

PHOTO TAREK EL-GABBAS, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Égypte
Égypte

Notre dossier sur le soulèvement populaire qui secoue l'Égypte. »

Agence France-Presse
LE CAIRE

Un tribunal égyptien a condamné mercredi 79 partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi à des peines de 5 à 10 ans de prison pour des violences meurtrières durant l'été, a-t-on appris de source judiciaire.

Onze condamnés ont écopé de 10 années de prison ferme, 13 autres de sept années et les 55 restants de cinq années, après avoir été reconnus coupables d'avoir participé à Alexandrie, sur la côte méditerranéenne, à des affrontements avec des opposants au chef d'État destitué par l'armée ayant fait 12 morts en juillet, selon la même source.

Ces nouvelles condamnations interviennent sur fond de répression des pro-Morsi menée par les autorités dirigées de facto par l'armée, une campagne qui a fait en dix mois plus de 1400 morts et quelque 15 000 arrestations. En outre, des centaines d'islamistes présumés ont été condamnés à la peine capitale à l'issue de procès expéditifs qui ont déclenché un tollé international.

Les procès de masse d'islamistes se sont récemment multipliés en Égypte où les autorités se sont lancées dans une véritable guerre judiciaire notamment contre les Frères musulmans, l'influente confrérie de M. Morsi récemment déclarée «terroriste».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer