Au moins 40 morts dans des heurts entre tribus libyennes

Au moins 40 personnes ont péri dans des... (PHOTO TCHADPAGES.COM/TWITTER)

Agrandir

Au moins 40 personnes ont péri dans des affrontements qui opposent depuis une semaine des tribus libyennes rivales dans le Sud-Est libyen.

PHOTO TCHADPAGES.COM/TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise dans le monde arabe

International

Crise dans le monde arabe

Consultez notre dossier complet sur les soulèvements populaires dans le monde arabe. »

Agence France-Presse
BENGHAZI, Libye

Au moins 40 personnes ont péri dans des affrontements qui opposent depuis une semaine des tribus libyennes rivales dans le Sud-Est libyen, selon un responsable local.

«Au moins 40 personnes ont été tuées et des dizaines blessées, la plupart des hommes armés, dans des affrontements entre la tribu des Toubous et celle des Touaregs», a indiqué ce responsable joint par l'AFP à Sebha, 750 km au sud de Tripoli.

Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a exhorté, dans un communiqué, les deux tribus à «cesser les combats et à régler leur différend par le dialogue». Il a déploré ces violences récurrentes dans ces régions, selon lui dues aux «luttes pour le pouvoir politique et économique».

Cette dernière flambée de violences a provoqué l'exode de plusieurs centaines de familles, selon le responsable de Sebha.

La Libye a sombré dans l'anarchie après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, et les milices y font la loi. Une coalition de milices notamment islamistes, Fajr Libya, s'est emparée en 2014 de Tripoli, poussant le gouvernement reconnu par la communauté internationale, ainsi que le Parlement, à s'exiler dans l'est du pays.

Sous les auspices de Fajr Libya, un gouvernement rival s'est autoproclamé à Tripoli.

Les Toubous, à la peau noire, qui vivent à cheval sur la Libye, le nord du Tchad et du Niger, sont impliqués depuis février dans des affrontements meurtriers avec des tribus locales du sud du pays, notamment à Koufra et Sebha.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer