Syrie: la Russie annoncé avoir tué des commandants djihadistes

«À la suite d'une frappe, cinq commandants de... (AP)

Agrandir

«À la suite d'une frappe, cinq commandants de Tharir al-Cham ont été éliminés (...) Avec eux, 32 combattants supplémentaires ont été tués», a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué, précisant que cette frappe a eu lieu alors que ces hommes devaient tenir une réunion dans le sud d'Idleb.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Guerre civile en Syrie
Guerre civile en Syrie

Pour tout savoir sur le conflit syrien qui depuis mars 2011 a coûté la vie à plus de 250 000 personnes et poussé à la fuite des millions d'autres. »

Agence France-Presse
Moscou

Le ministère russe de la Défense a annoncé mercredi avoir tué cinq commandants et 32 combattants de la coalition djihadiste Tahrir al-Cham, composée essentiellement de l'ex-branche d'Al-Qaïda en Syrie, dans la région d'Idleb (nord-ouest).

«À la suite d'une frappe, cinq commandants de Tharir al-Cham ont été éliminés (...) Avec eux, 32 combattants supplémentaires ont été tués», a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué, précisant que cette frappe a eu lieu alors que ces hommes devaient tenir une réunion dans le sud d'Idleb.

Le communiqué ajoute que six véhicules blindés, des munitions et des explosifs ont aussi été détruits dans cette frappe.

La date de cette frappe aérienne n'a pas été précisée mais l'armée russe avait annoncé mardi que des bombardiers stratégiques Tu-95, décollant de l'aéroport d'Engels (sud de la Russie), avaient frappé plus tôt dans la journée des cibles de l'organisation État islamique (EI) et du Front al-Nosra (ancien nom de la coalition Tahrir al-Cham) à Deir Ezzor (est) et Idleb.

Le communiqué précise que cette frappe fait suite à une attaque menée contre des éléments de la police militaire russe le 18 septembre dans la région de Hama, voisine de celle de Idleb. Aucun soldat russe n'avait été tué dans cette attaque.

Parmi les commandants tués se trouvait le commandant du secteur sud de la région d'Idleb, contrôlée en grande partie par des djihadistes, précise le communiqué du ministère de la Défense.

Lundi, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) avait par ailleurs annoncé que 37 civils avaient été tués dans la province d'Idleb après des frappes aériennes attribuées à la Syrie.

Après des mois de calme, et depuis deux semaines, la province d'Idleb, essentiellement contrôlée par les djihadistes dominés par l'ex-branche d'Al-Qaïda, est visée par des bombardements intenses des forces prorégime et russes.

Plus de 330 000 personnes ont été tuées et des millions déplacées depuis le déclenchement du conflit syrien en 2011.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer