Les États-Unis déploient des canons des Marines en Syrie

Les militaires américains avaient déjà renforcé il y... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les militaires américains avaient déjà renforcé il y a quelques jours leur présence près de Minbej, dans le nord de la Syrie.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise dans le monde arabe

International

Crise dans le monde arabe

Consultez notre dossier complet sur les tumultes, conflits et guerres qui ont suivi le «Printemps arabe». »

Agence France-Presse
Washington

Les États-Unis ont déployé une batterie d'artillerie des Marines en Syrie pour appuyer l'offensive sur Raqa, marquant une nouvelle inflexion dans la mission des soldats américains dans le place.

La batterie d'artillerie avec des canons de 155 mm est arrivé en Syrie et «est prête à conduire sa mission» de soutien à l'offensive sur Raqa, la capitale auto-proclamée du groupe État islamique, a indiqué un responsable américain, en confirmant des informations parues dans le Washington Post.

L'envoi des canons marque une implication accrue des militaires américains en Syrie, qui sont environ 500.

Ceux-ci étaient cantonnés jusqu'à maintenant à un rôle de conseil des forces locales se battant contre le groupe Etat islamique, principalement les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde.

Les canons vont leur permettre désormais d'appuyer directement l'offensive des FDS sur Raqa. L'offensive a été lancée à l'automne dernier, et les FDS sont désormais à proximité de la ville.

Elles ont coupé les principaux axes de communication de la ville avec l'extérieur, ouvrant la voie au lancement de l'assaut final, selon les militaires américains.

Les militaires américains avaient déjà renforcé il y a quelques jours leur présence près de Minbej, dans le nord de la Syrie.

Ils y ont déployé des véhicules blindés Strykers arborant des drapeaux américains, pour prévenir des combats entre les différentes formations armées présentes sur place.

L'administration Trump est en train d'examiner le plan pour vaincre l'EI demandé par le président américain au Pentagone.

Selon la presse américaine, le plan prévoit l'envoi d'artillerie mais aussi de forces spéciales supplémentaires et d'hélicoptères d'attaque.

Selon les militaires américains, de 3 à 4000 djihadistes se trouveraient retranchés dans à Raqa ville d'environ 300 000 habitants.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer