Syrie: au moins 23 morts dans un attentat

Ravagée par les combats depuis 2012, la ville... (PHOTO HOSAM KATAN, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Ravagée par les combats depuis 2012, la ville d'Alep est divisée entre quartiers prorégime et quartiers rebelles.

PHOTO HOSAM KATAN, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Guerre civile en Syrie
Guerre civile en Syrie

Pour tout savoir sur le conflit syrien qui depuis mars 2011 a coûté la vie à plus de 250 000 personnes et poussé à la fuite des millions d'autres. »

Agence France-Presse
BEYROUTH

Au moins 23 personnes, la plupart des combattants du groupe rebelle islamiste Ahrar al-Cham, ont été tuées lundi dans un attentat au camion piégé dans la ville d'Alep, dans le nord de la Syrie, a indiqué une ONG.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), «un kamikaze à bord d'un camion-citerne a foncé sur un barrage routier à l'entrée du QG d'Ahrar al-Cham dans le quartier de Soukkari, et fait exploser son véhicule».

Dix-neuf combattants du groupe rebelle ont péri ainsi que quatre civils, a précisé Rami Abdel Rahmane, le chef de l'ONG qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales dans le pays en guerre depuis près de cinq ans.

Le bilan pourrait s'aggraver après la destruction de trois bâtiments dans l'explosion, dont l'un abritait des prisonniers qui sont probablement morts, a ajouté l'ONG. Des personnes sont portées disparues sous les décombres des deux autres bâtiments détruits.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Ravagée par les combats depuis 2012, la ville d'Alep est divisée entre quartiers prorégime et quartiers rebelles.

Par ailleurs, l'OSDH a fait état de la mort d'un commandant d'Ahrar al-Cham et de 11 membres de sa famille dans un raid de l'aviation russe sur une région entre l'ouest de la province d'Alep et le nord de celle d'Idleb.

Trois enfants figurent parmi les victimes, a ajouté l'ONG sans fournir davantage de précisions sur ce commandant.

Créé en 2011 et financé par des pays du Golfe et la Turquie selon des experts, Ahrar al-Cham est un puissant groupe rebelle allié du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda. D'inspiration salafiste, il a tenté en 2015 de se présenter comme modéré aux yeux de l'Occident.

Il fait partie avec Al-Nosra et d'autres groupes rebelles de «L'Armée de la conquête» créée en 2015. Financée selon les experts par des pays du Golfe, elle a chassé l'armée de la totalité de la province d'Idleb.

La Russie est intervenue fin septembre dans le conflit en Syrie pour venir en aide au régime de Bachar al-Assad, son allié, dans sa guerre contre les rebelles, sur un territoire de plus en plus morcelé.

Depuis le début du conflit en mars 2011, 260 000 personnes sont mortes en Syrie et des millions ont été poussées à la fuite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer