Présidentielle syrienne: Moscou critique la position des Amis de la Syrie

Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov.... (Photo Sergei Karpukhin, Reuters)

Agrandir

Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov.

Photo Sergei Karpukhin, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
MOSCOU

La Russie a dénié vendredi toute légitimité à la position adoptée la veille à Londres par les 11 pays membres des «Amis de la Syrie», qui ont qualifié de «parodie» la présidentielle prévue le 3 juin en Syrie.

«Qui a donné aux 11 de Londres le droit de limiter ainsi la souveraineté d'un État membre de l'ONU ?», interroge le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

«La position affichée (...) non seulement n'encourage pas l'opposition à rechercher une solution de paix en Syrie, mais au contraire la pousse vers de nouvelles tentatives de briser le régime de Damas dans le sang et la violence», ajoute le ministère.

À l'approche du scrutin présidentiel du 3 juin qui devrait voir la réélection sans surprise de Bachar al-Assad, les onze pays membres du groupe des Amis de la Syrie --Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France, Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Qatar, Égypte, Jordanie, États-Unis, Turquie -- ont dénoncé jeudi à Londres une «parodie de démocratie».

La Russie est considérée comme le principal allié du pouvoir de Damas, auquel elle livre des armes, dans ce conflit qui a fait plus de  150 000 morts depuis mars 2011 selon une ONG.

Le groupe des Amis de la Syrie a été créé en 2012 pour soutenir l'opposition au régime de Bachar al-Assad, et contrer le veto de la Chine et de la Russie aux résolutions de l'ONU.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer