Syrie: première distribution d'aide dans les quartiers rebelles d'Alep

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les... (PHOTO NOUR KELZE, REUTERS)

Agrandir

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a fait état d'«un manque aigu de nourriture, d'eau, de médicaments et des services de base» dans la partie est d'Alep.

PHOTO NOUR KELZE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
Damas

Le Croissant-Rouge syrien (CRS) et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ont distribué pour la première fois depuis dix mois des aides aux quartiers rebelles de l'est d'Alep, la métropole de la Syrie.

«Mardi à midi, nous et une équipe du HCR avons pu faire entrer des aides par le passage de Jisr al-Haj» reliant les quartiers est aux quartiers ouest d'Alep, a déclaré mercredi à l'AFP le chef des opérations du CRS, Khaled Erksoussi.

Le passage Jisr al-Haj relie les quartiers sous contrôle du gouvernement dans l'ouest de la ville à ceux tenus par les rebelles à l'est.

La ville est divisée en deux depuis l'offensive des insurgés en juillet 2012 mais depuis, l'armée a pu avancer dans la banlieue sud-est, rouvrir l'aéroport international et se déployer du côté est de la ville.

«L'opération s'est déroulée après un accord de cessez-le-feu négocié entre toutes les parties et qui a été respecté durant toute l'opération», a-t-il ajouté.

«C'est la première fois que des aides ont pu pénétrer à travers ce point de passage», a-t-il ajouté soulignant que la dernière fois, la distribution avait eu lieu en juin 2013 via une autre route passant par la prison centrale, à l'entrée nord-est d'Alep.

Les aides, composées de nourriture, couvertures, de produits médicaux et d'ustensiles de cuisine, ont été chargées sur de petits véhicules poussés par des volontaires et une équipe de l'ONU car le passage est étroit et destiné aux piétons, selon le responsable du CRS.

Ces aides vont être stockées dans des dépôts de la partie orientale de ville et distribuées progressivement.

Le HCR a qualifié la mission «de rare et de risquée» ajoutant que son équipe avait constaté «une terrible situation humanitaire dans la partie est d'Alep».

Sur son site internet, il fait état d'«un manque aigu de nourriture, d'eau, de médicaments et des services de base».

«Le HCR a eu accès à ce secteur en juin 2013 et cela ne s'est plus reproduit depuis», a-t-il ajouté.

Selon cette organisation, l'aide a été transportée mardi jusqu'au passage dans deux camions puis transportée par 75 ouvriers poussant des charrettes «sur 1,5 km lors de 270 rotations».




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer