La classe politique canadienne «horrifiée» par l'attentat

Stephen Harper... (PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Stephen Harper

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentats à Paris

International

Attentats à Paris

Le siège parisien du journal satirique français «Charlie Hebdo» a été la cible d'un attentat terroriste sanglant ayant coûté la vie à au moins 12 personnes dont son directeur de rédaction et dessinateur emblématique Charb et ses trois autres caricaturistes vedettes: Cabu, Wolinski et Tignous. Le pire attentat en sol français depuis 50 ans. Cet attentat a été suivi par deux attaques qui seraient vraisemblablement liées au carnage chez «Charlie Hebdo». »

(Ottawa) La classe politique canadienne, encore ébranlée par la fusillade survenue au Parlement le 22 octobre dernier, a vivement condamné l'attentat de Paris qui a fait 12 morts.

Le premier ministre Stephen Harper, qui a accueilli le président français François Hollande à Ottawa en novembre, s'est dit horrifié par les événements tragiques survenus ce matin.

« Je suis horrifié par cet acte terroriste barbare commis en France. Nos pensées et nos prières sont avec les victimes et leurs proches »,  a-t-il affirmé sur compte Twitter.

M. Harper a ajouté que le Canada et ses alliés continueront de lutter contre les groupes terroristes qui représentent une menace pour la liberté et la démocratie.

« Cet acte barbare, combiné aux attaques perpétrées à Sydney, à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Ottawa, nous rappelle cruellement qu'aucun pays n'est à l'abri des attaques terroristes que nous avons vues ailleurs dans le monde », a soutenu le premier ministre dans un communiqué de presse quelques minutes plus tard.

Il a dit espérer que les auteurs de cette tuerie soient appréhendés le plus rapidement possible et traduits en justice.

« Le Canada et ses alliés ne seront pas intimidés, et nous continuerons de faire front commun contre les terroristes qui voudraient menacer la paix, la liberté et la démocratie auxquelles tiennent nos pays. Les Canadiens sont solidaires de la France en ce jour sombre. »

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, s'est dit outré et attristé par cet attentat à Paris. « Le monde entier pleure avec les familles des victimes de cet acte de violence insensé », a-t-il dit.

Ces événements ont bouleversé M. Mulcair d'autant plus que sa conjointe, Catherine, est originaire de la France et a de la famille qui vit dans la région de Paris.

M. Mulcair a tenu à se rendre au Théâtre national de la presse pour exprimer sa solidarité avec le peuple français et les journalistes qui défendent la liberté d'expression. 

« La liberté d'expression est une valeur fondamentale et universelle. Ces actes immondes ne nous feront jamais déroger de cette valeur inestimable », a-t-il notamment déclaré. 

Pour sa part, le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, a condamné ces « horribles attentats». « Nous condamnons les horribles attentats survenus à Paris. Nous sommes de tout coeur avec le peuple français et les familles des victimes », a-t-il dit.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer