Des accusations portées contre trois suspects

Des gens se sont à nouveau rassemblés Place... (PHOTO PATRIK STOLLARZ, AFP)

Agrandir

Des gens se sont à nouveau rassemblés Place de la Bourse, vendredi soir, pour exprimer leur volonté de résister au terrorisme.

PHOTO PATRIK STOLLARZ, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lorne Cook, David Keyton
Associated Press
BRUXELLES

Les procureurs belges ont annoncé, samedi, que des accusations liées au terrorisme avaient été déposées contre trois suspects relativement aux attentats survenus plus tôt cette semaine à Bruxelles, alors que des rassemblements de solidarité ont été annulés à la demande du gouvernement pour des raisons de sécurité.

À une conférence de presse dans la capitale belge, les autorités ont confirmé que 24 des 31 victimes des attaques avaient été identifiées et 11 d'entre elles étaient des étrangers. Un médecin qui avait servi en Afghanistan a dit que lui et ses collègues avaient été choqués par la gravité des brûlures des quelque 270 personnes blessées.

Les procureurs ont également annoncé qu'un homme appelé Fayçal C. avait été accusé de participation aux activités d'un groupe terroriste, d'assassinats terroristes et de tentative d'assassinats terroristes. Selon les procureurs, il a été arrêté jeudi, mais ni armes ni explosifs n'ont été découverts à la suite d'une perquisition effectuée dans sa résidence.

Les médias belges ont affirmé qu'un individu nommé Fayçal Cheffou avait été identifié comme étant l'homme au chapeau et au manteau clair apparaissant sur une image captée par une caméra de surveillance de l'aéroport bruxellois juste avant les attaques de mardi. Les autorités ont refusé de commenter ces renseignements.

Les procureurs ont également révélé que Rabah N. et Aboubakar A., deux autres suspects appréhendés jeudi, avaient été accusés de participation aux activités d'un groupe terroriste.

La détention d'un quatrième individu, placé en garde à vue vendredi après avoir été blessé par balle à une jambe par la police à un arrêt de tramway, sera prolongée d'au moins 24 heures.

Par ailleurs, une équipe d'ingénieurs et de techniciens ont affirmé que l'édifice de l'aéroport était stable et que des bureaux temporaires d'enregistrements pourraient être érigés prochainement.

L'aéroport de Bruxelles a indiqué par voie de communiqué qu'une enquête préliminaire avait déterminé que le terminal ne présentait pas de problèmes de stabilité.

L'établissement qui accueille annuellement 23,5 millions de passagers, devrait recommencer ses activités au plus tôt mardi prochain.

La direction de l'aéroport de Bruxelles a révélé, samedi, que les vols ne reprendraient pas avant mardi afin de laisser le temps aux autorités d'évaluer les dommages causés par les deux explosions survenues plus tôt cette semaine.

L'enquête étant maintenant terminée, les ingénieurs pourront entrer dans le bâtiment afin de vérifier la structure et les systèmes de technologie de l'information, et de déterminer si les lieux peuvent être remis en état rapidement.

La direction a précisé, samedi, qu'elle étudiait présentement une solution temporaire pour permettre la reprise partielle des vols tout en tenant compte des nouvelles mesures de sécurité.

Environ 23,5 millions de passagers transitent annuellement par l'aéroport de Bruxelles, qui relie la capitale belge à 226 destinations internationales desservies par 77 différentes compagnies aériennes.

Toujours samedi, les organisateurs de la « marche contre la peur » ont décidé de reporter l'événement à une date ultérieure.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer