Des victimes provenant de 40 pays

Des gens observent une minute de silence sur... (PHOTO AURORE BELOT, AFP/BELGA)

Agrandir

Des gens observent une minute de silence sur la place de la Bourse, dans le centre de Bruxelles, où l'on peut voir plusieurs drapeaux de différents pays recouvrir le sol, le 23 mars.

PHOTO AURORE BELOT, AFP/BELGA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BRUXELLES

Au lendemain des attentats de Bruxelles revendiqués par le groupe djihadiste État islamique (EI), les autorités belges peinaient mercredi à établir l'identité et le bilan définitif des victimes, originaires d'au moins 40 pays différents.

«Nous n'avons pas de bilan définitif», a déclaré à l'AFP un porte-parole du centre de crise mis en place après les attentats. Au moins 31 personnes sont mortes et 270 autres ont été blessées.

«Il y a probablement parmi les morts et les blessés plus de 40 nationalités différentes», a déclaré le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders à la télévision belge RTBF.

Mardi, le maire de Bruxelles Yvan Mayeur avait annoncé qu'il y avait «beaucoup de nationalités» parmi les blessés dans le métro, ajoutant que leur identification allait «prendre du temps» en raison de la situation «chaotique».

Pour l'instant, parmi les morts, seules deux personnes, une Marocaine et une Péruvienne, ont été formellement identifiées.

«Le gouvernement du Pérou a le regret d'annoncer le décès de notre compatriote Adelma Marina Tapia Ruiz, victime de l'attentat survenu à l'aéroport international de Bruxelles», a annoncé le ministère péruvien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Mme Tapia Ruiz vivait à Bruxelles depuis six ans.

«Elle était accompagnée de son époux et de ses deux filles, dont l'une a été blessée», a déclaré à la presse à Lima le frère de la victime, Fernando Tapia.

La citoyenne marocaine tuée, dont le nom n'a pas été dévoilé, se trouvait dans le métro, selon l'agence marocaine MAP, qui a fait état de quatre autres Marocains blessés.

Flaque de sang

Une dizaine d'Américains ont été blessés dans les attentats de Bruxelles mardi et aucun décès n'est pour l'instant à déplorer, mais Washington reste sans nouvelles de certains de ses ressortissants, notamment ceux travaillant à l'ambassade, a indiqué mercredi le département d'État.

Le ministère des Affaires étrangères du Canada a pour sa part annoncé qu'il n'y avait pas de blessés canadiens connus jusqu'ici, affirmant poursuivre ses vérifications auprès des hôpitaux belges. 

«À l'heure actuelle, nous savons qu'à peu près une dizaine de ressortissants américains ont été blessés dans les attentats», a déclaré Mark Toner, porte-parole de la diplomatie américaine, fournissant le premier décompte officiel côté américain.

Il a précisé qu'«à l'heure qu'il est, nous n'avons pas eu vent de décès de citoyens américains».

En revanche, M. Toner a tenu à «souligner que plusieurs Américains manquent à l'appel et que le Royaume de Belgique n'a pas encore fourni de décompte des victimes par nationalités».

Le gouvernement américain procède à son propre décompte et «nous nous efforçons de recenser qui est sain et sauf, à la fois au sein du personnel de l'ambassade et de la communauté américaine» expatriée à Bruxelles, a reconnu M. Toner.

Les États-Unis sont fortement implantés à Bruxelles avec trois représentations diplomatiques, une pour la Belgique, une pour l'Union européenne et une pour l'OTAN.

Mardi, on savait seulement que plusieurs Américains, dont trois missionnaires mormons et un employé de l'armée de l'Air, avaient été blessés lors de l'attentat à l'aéroport de Bruxelles.

Mais le département d'État n'avait pas souhaité fournir d'informations précises sur le sujet.

Huit Français ont également été blessés, dont trois grièvement, selon un bilan provisoire du ministère des Affaires étrangères.

Selon le secrétaire d'État portugais aux communautés portugaises, José Luis Carneiro, au moins 21 des blessés ont la nationalité portugaise.

Londres a fait état de quatre blessés britanniques tandis qu'un cinquième, David Dixon, était porté disparu. Sa famille a expliqué à la BBC ne pas avoir de ses nouvelles depuis mardi matin.

Par ailleurs, selon des sources européennes, plusieurs employés de la Commission européenne ont été également blessés.

L'ancien joueur de basketball brésilien Sébastien Bellin a aussi été touché à l'aéroport de Bruxelles, selon plusieurs médias belges qui publient sa photo allongé, les pieds dans une flaque de sang.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer