Migrants: l'Italie menace d'exclure certaines organisations

L'Italie réfléchit à la possibilité d'interdire aux bateaux... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

L'Italie réfléchit à la possibilité d'interdire aux bateaux de secours qui ne battent pas pavillon italien d'accoster à ses ports.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

Pour tout savoir sur la crise migratoire sans précédent qui perturbe l'Europe. »

Nicole Winfield, Lorne Cook
Associated Press
Rome

Alors que le nombre d'opérations de secours atteint des records au large des côtes libyennes, l'Italie a menacé, mercredi, de bloquer l'accès à ses ports à certaines organisations qui viennent en aide aux migrants.

Mercredi seulement, quelque 10 000 migrants sont arrivés en Italie après avoir été secourus en mer au cours des derniers jours.

L'ambassadeur italien auprès de l'Union européenne, Maurizio Massari, a soulevé cet enjeu lors d'une rencontre avec le commissaire européen aux migrations Dimitris Avramopoulos, mercredi.

Celui-ci a convenu que la situation en Italie était «insoutenable» et que l'Union européenne était prête à accroître le soutien financier accordé à l'Italie pour gérer le flux de migrants.

L'Italie réfléchit à la possibilité d'interdire aux bateaux de secours qui ne battent pas pavillon italien d'accoster à ses ports, à l'exception des embarcations participant à l'opération de secours Frontex de l'Union européenne.

Certains de ces groupes ont été accusés par des procureurs italiens de collusion avec certains passeurs libyens.

Le bureau de M. Avramopoulos demande à l'Italie d'annoncer à l'avance ses intentions afin de permettre aux organisations concernées de planifier leurs opérations autrement.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer