Québec et Ontario: accueil et sécurité des migrants à l'ordre du jour

Kathleen Wynne et Philippe Couillard... (PHOTO CLÉMENT ALLARD, ARCHIVES PC)

Agrandir

Kathleen Wynne et Philippe Couillard

PHOTO CLÉMENT ALLARD, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

L'Europe fait face à une crise migratoire sans précédent, alors que depuis le début de l'année plus de 350 000 personnes ont tenté de traverser la Méditerranée pour trouver refuge dans l'«Eldorado européen», plusieurs y laissant leur vie. Un nombre de réfugiés poussé à la hausse notamment par la guerre syrienne et l'établissement du «califat» du groupe armé État islamique à cheval sur l'Irak et la Syrie. Mais cette crise n'est pas exclusive à l'Europe, l'Asie du Sud-Est aux prises avec un trafic de migrants aussi tentaculaire que meurtrier connaît également cette triste réalité. »

Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Québec

Les premiers ministres de l'Ontario et du Québec croient qu'il est possible d'accélérer l'accueil de réfugiés syriens tout en garantissant la sécurité nationale.

Kathleen Wynne a affirmé vendredi que ces deux considérations ne sont pas contradictoires, malgré les préoccupations à ce sujet exprimées par le chef conservateur Stephen Harper.

Mme Wynne a estimé qu'il est possible de s'assurer que les réfugiés accueillis au Canada fournissent les papiers d'identité requis par les contrôles de sécurité tout en accélérant les procédures.

Philippe Couillard a insisté sur l'importance de garder «les bras ouverts» en assurant les contrôles de sécurité.

Les conseils des ministres québécois et ontarien sont réunis à Québec, vendredi, dans le cadre d'une nouvelle série de rencontres conjointes.

Avant le début de la rencontre, les deux premiers ministres ont noté que le Québec, contrairement à l'Ontario, dispose de pouvoirs supplémentaires en immigration.

Ottawa conserve toutefois la responsabilité d'accepter ou non les demandes de statut de réfugiés.

En début de semaine, le gouvernement québécois a annoncé son intention d'accueillir au total 3650 réfugiés d'ici la fin de l'année, soit 2450 de plus que son objectif initial, ce qui nécessite une entente avec Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer