5000 migrants arrivés en 24h à la frontière serbo-hongroise

Des migrants et des réfugiés arrivés en Hongrie... (PHOTO ZOLTAN GERGELY KELEMEN, AP/MTI)

Agrandir

Des migrants et des réfugiés arrivés en Hongrie depuis la Serbie montent à bord d'un bus devant les mener dans un centre d'accueil près du village frontalier de Röszke, le 10 septembre.

PHOTO ZOLTAN GERGELY KELEMEN, AP/MTI

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Crise migratoire

International

Crise migratoire

L'Europe fait face à une crise migratoire sans précédent, alors que depuis le début de l'année plus de 350 000 personnes ont tenté de traverser la Méditerranée pour trouver refuge dans l'«Eldorado européen», plusieurs y laissant leur vie. Un nombre de réfugiés poussé à la hausse notamment par la guerre syrienne et l'établissement du «califat» du groupe armé État islamique à cheval sur l'Irak et la Syrie. Mais cette crise n'est pas exclusive à l'Europe, l'Asie du Sud-Est aux prises avec un trafic de migrants aussi tentaculaire que meurtrier connaît également cette triste réalité. »

Agence France-Presse
BELGRADE

Cinq mille migrants, dont des réfugiés fuyant les conflits au Moyen-Orient, sont arrivés au cours des dernières 24 heures à la frontière entre la Serbie et la Hongrie, un record, a rapporté jeudi la télévision d'État serbe (RTS).

Le flux de migrants en route vers l'Union européenne ne tarit pas. Une cinquantaine d'autobus transportant environ 2500 migrants, ainsi que trois trains transportant environ 3000 autres, sont partis durant la nuit de mercredi à jeudi de Gevgelija, à la frontière avec la Grèce, vers la frontière avec la Serbie dans le nord de la Macédoine, selon des journalistes de l'AFP.

Quelque 3300 migrants, qui ne s'attardent que brièvement à Kanjiza avant de poursuivre leur route, ont déjà franchi la frontière avec la Hongrie, a précisé la RTS.

Le froid et la pluie, qui se sont abattus sur la région, s'ajoutent aux difficultés que rencontrent les migrants.

Ils sont pressés de traverser la Hongrie avant l'entrée en vigueur, la semaine prochaine d'une nouvelle loi antimigrants qui renforce notamment les possibilités de déploiement de l'armée aux frontières et rend l'immigration illégale passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison.

Plus de 160 000 migrants ont franchi illégalement la frontière hongroise depuis le début de l'année, selon Budapest.

Environ 42 000 personnes supplémentaires pourraient arriver en Hongrie depuis la Grèce, la Macédoine et la Serbie dans les dix prochains jours, selon le HCR.

Pour faire face à cet afflux, la Hongrie a par ailleurs érigé une clôture provisoire de barbelés le long des 175 km de frontière avec la Serbie, doublée d'un mur haut de quatre mètres qui devrait être terminé avant fin octobre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer