Le Royaume-Uni prêt à accueillir des milliers de réfugiés syriens

Critiqué pour son manque d'implication dans la crise... (PHOTO ARMANDO FRANCO, AP)

Agrandir

Critiqué pour son manque d'implication dans la crise des réfugiés, le premier ministre Cameron a cédé ainsi à la pression croissante d'une opinion publique très remontée en Grande-Bretagne qui réclame davantage d'aide aux migrants.

PHOTO ARMANDO FRANCO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Syrie
Syrie

Les manifestations pour un changement de régime en Syrie donnent lieu à de violentes répressions. Lisez notre dossier sur le sujet. »

Agence France-Presse
LISBONNE

Le Royaume-Uni est prêt à «en faire davantage» pour surmonter la crise des migrants en Europe et à accueillir «des milliers de réfugiés syriens supplémentaires», a annoncé vendredi le premier ministre, David Cameron.

«Face à l'ampleur de la crise et à la souffrance des gens, je peux annoncer aujourd'hui que nous en ferons davantage, en accueillant des milliers de réfugiés syriens supplémentaires», a-t-il dit devant la presse à Lisbonne.

«Nous poursuivrons notre démarche qui consiste à aller les chercher dans les camps de réfugiés», a-t-il relevé, faisant allusion aux camps du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés à la frontière syrienne.

«Cela leur offre une voie plus directe et plus sûre vers le Royaume-Uni, leur évitant de prendre le risque d'un voyage hasardeux qui a fait tant de morts», a-t-il ajouté.

Critiqué pour son manque d'implication dans la crise des réfugiés, M. Cameron a cédé ainsi à la pression croissante d'une opinion publique très remontée en Grande-Bretagne qui réclame davantage d'aide aux migrants.

Dès jeudi, il avait dû assurer que le Royaume-Uni se sentait «concerné» et qu'il avait été personnellement «profondément ému» par les images de l'enfant de trois ans retrouvé mort mercredi sur une plage turque, qui ont provoqué une onde de choc à travers le monde.

«La Grande-Bretagne réagira avec sa tête et son coeur, en donnant de l'assistance à ceux qui sont dans le besoin tout en travaillant à des solutions à long terme», a-t-il insisté à Lisbonne.

Les détails de ce plan d'aide seront précisés «la semaine prochaine», a promis David Cameron. «Nous discuterons de la meilleure façon de mettre en place ces mécanismes, ainsi que des chiffres que nous présenterons aux ONG et à nos partenaires», a-t-il expliqué.

«Il s'agit clairement du plus grand défi auquel sont confrontés aujourd'hui les pays d'Europe. La Grande-Bretagne a une responsabilité morale d'aider les réfugiés, comme nous l'avons fait au cours de notre histoire», a-t-il fait valoir.

«En tant que deuxième plus important donateur bilatéral de cette crise, nous avons apporté plus de 900 millions de livres (environ 1,8 milliard de dollars) d'aide à ceux atteints par la crise en Syrie et dans la région», a-t-il relevé avant d'assurer qu'aucun pays européen n'en a fait autant que la Grande-Bretagne à cet égard».

Selon les chiffres officiels, seules 216 «personnes vulnérables» ont été accueillies en tant que réfugiés au Royaume-Uni depuis mars 2014 et au total 5000 Syriens ont obtenu l'asile au cours des quatre dernières années.

M. Cameron s'exprimait à l'issue d'un entretien avec son homologue portugais Pedro Passos Coelho et devait se rendre dans la foulée à Madrid pour rencontrer le premier ministre espagnol Mariano Rajoy.

Le Haut-commissaire de l'ONU pour les réfugiés (HCR), Antonio Guterres, a appelé vendredi à la répartition d'au moins 200 000 demandeurs d'asile dans l'Union européenne et a estimé que tous les membres de l'UE devaient avoir l'obligation de participer à ce programme.

L'Allemagne et la France ont lancé jeudi une initiative commune pour «organiser l'accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe» des familles qui ont fui principalement la guerre en Syrie.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer