Attaques acoustiques à Cuba: Washington doit «dire la vérité»

Le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez... (PHOTO MANDEL NGAN, AFP)

Agrandir

Le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez

PHOTO MANDEL NGAN, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le ministre cubain des Affaires étrangères a accusé jeudi les autorités américaines qui enquêtent sur de mystérieuses attaques acoustiques contre leurs diplomates à Cuba de «mentir délibérément», ajoutant que le moment était venu pour les États-Unis de «dire la vérité».

«Il est temps pour les États-Unis de dire la vérité ou de présenter des preuves», a déclaré Bruno Rodriguez lors d'une conférence de presse à Washington, à propos des attaques ayant affecté, à des degrés divers, 24 diplomates du département d'État à La Havane.

«Ceux qui affirment qu'il y a eu des attaques, des actes délibérés ou des incidents spécifiques causant des problèmes de santé mentent délibérément», a-t-il dit.

Les États-Unis «n'ont pas présenté une once de preuve» que les attaques se sont produites, a poursuivi le chef de la diplomatie cubaine.

Les gouvernements américain et cubain ont chacun ouvert une enquête sur ces mystérieux incidents que Washington attribue à l'utilisation probable d'appareils acoustiques capables de provoquer des dommages cérébraux.

Selon le département d'Etat, l'attaque la plus récente a eu lieu fin août. Les diplomates affectés souffrent de pertes d'audition, de troubles cognitifs et du sommeil.

En réponse, Washington a réduit son personnel diplomatique à La Havane de moitié, a suspendu la délivrance de visas et a expulsé quinze diplomates de l'ambassade cubaine à Washington, sans toutefois accuser Cuba d'être directement responsable de ces attaques.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer