«Attaques acoustiques»: Cuba dénonce une «manipulation politique»

Bruno Rodriguez, le ministre cubain des Affaires étrangères.... (AFP)

Agrandir

Bruno Rodriguez, le ministre cubain des Affaires étrangères.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les allégations de mystérieuses «attaques acoustiques» qui auraient causé des dommages physiques à des diplomates américains à Cuba constituent une «manipulation politique» pour saper les relations américano-cubaines, a déclaré samedi à Washington le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez.

«Les soi-disant attaques acoustiques (...) sont totalement fausses», a déclaré le ministre cubain, actuellement en déplacement à Washington, qualifiant ces accusations de «manipulation politique destinée à nuire aux relations bilatérales» entre les deux pays.

Ces allégations ont conduit à «une sévère détérioration des relations entre les deux gouvernements et les deux pays», a ajouté M. Rodriguez.

Le département d'État affirme que 24 de ses fonctionnaires en poste à Cuba ont souffert de problèmes de santé en rapport avec des «attaques acoustiques».

Depuis la révélation de l'affaire en août, l'administration américaine se garde d'accuser formellement le gouvernement cubain, mais le président Donald Trump a affirmé mi-octobre que Cuba était «responsable». La Maison blanche considère que La Havane avait «les moyens de stopper les attaques».

Les Cubains assurent avoir fait preuve de bonne volonté en accueillant des enquêteurs du FBI à trois reprises cette année.

Sourd à ces arguments, Washington a retiré fin septembre plus de la moitié de son personnel diplomatique à Cuba et expulsé 15 diplomates cubains du territoire américain.

Depuis près d'un mois, les visas américains ne sont plus délivrés à Cuba, ce que La Havane juge «injustifié».

Bruno Rodriguez est allé plus loin samedi en affirmant que «quelles que soient les différences politiques» entre les deux gouvernements, il était «inacceptable et immoral» que cela se traduise par des mesures qui affectent les ressortissants des deux pays.

Il a regretté l'adoption par les États-Unis «de décisions de nature politique qui affectent le peuple cubain».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer