Balayée par Irma, La Havane en partie inondée et sans électricité

La capitale cubaine, qui borde le détroit de... (Photo Yamil Lage, Agence France-Presse)

Agrandir

La capitale cubaine, qui borde le détroit de Floride, a essuyé dans la nuit de puissantes bourrasques atteignant parfois plus de 150 km/h et subi des pénétrations maritimes sans précédent.

Photo Yamil Lage, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
La Havane

Les violentes rafales de l'ouragan Irma ont balayé dans la nuit La Havane et ses deux millions d'habitants, provoquant d'importantes inondations et l'interruption de l'alimentation électrique.

La capitale cubaine, qui borde le détroit de Floride, a essuyé dans la nuit de puissantes bourrasques atteignant parfois plus de 150 km/h et subi des pénétrations maritimes sans précédent, ont annoncé les autorités, précisant que les effets d'Irma continueraient à être ressentis dans la capitale jusqu'à lundi.

Au niveau du Malecon, le célèbre boulevard de bord de mer havanais, « la mer a avancé comme jamais elle ne l'avait fait auparavant », a affirmé à la télévision nationale Mercedes Lopez Acea, présidente du conseil de défense national de La Havane.

Par endroits, notamment dans le quartier du Vedado, près du centre-ville, l'eau avait avancé sur plus de 500 mètres vers l'intérieur, ont constaté les journalistes de l'AFP. Certains sinistrés n'hésitaient pas à s'aventurer dans l'eau pour se signaler aux secouristes et policiers circulant dans la zone.

« Oui, nous avons eu peur. Les rafales de vent étaient très fortes, ce n'est qu'aujourd'hui, à la lumière du jour, que nous avons pu faire le point (...) Il y a pas mal de dégâts », a déclaré à l'AFP Yasel Vargas, cuisinier de 35 ans, interrogé devant sa maison dans la rue inondée de San Lazaro, dans la vieille ville.

Ernesto Loza, petit entrepreneur de 49 ans, a eu plus de chance. Assis sur le seuil de sa maison, l'eau s'est arrêtée juste au pas de sa porte. « Cela fait 49 ans que j'habite ici, c'est la première fois. Il y a toujours eu un peu de pénétration de la mer, mais jamais autant, à ce niveau ».

Par ailleurs, Mme Lopez Acea a fait état de nombreuses chutes d'arbres et de branches ainsi que de dommages sur le réseau électrique, qui demeurait coupé dimanche matin dans la plupart des quartiers.

Le système de distribution d'eau et le réseau téléphonique filaire étaient aussi perturbés, a-t-on constaté.

La responsable a aussi rapporté que des « effondrements partiels ou complets d'habitations » avaient été recensés dans la ville et la province. Mais elle n'a pu fournir de chiffre dans l'immédiat ni se prononcer sur d'éventuelles victimes.

Avant de filer samedi soir vers la Floride, l'ouragan Irma a provoqué des inondations jusque dans La Havane et semé de nombreuses destructions dans le centre et l'est de Cuba, selon les autorités cubaines. L'agriculture et les infrastructures touristiques ont subi des dommages, a-t-on ajouté de même source.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer