Washington envisage des sanctions commerciales contre Pékin

Le président américain Donald Trump et son homologue... (Photo Saul Loeb, AP)

Agrandir

Le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping avaient semblé nouer de bonnes relations en avril en Floride en scellant un «plan d'action de 100 jours».

Photo Saul Loeb, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Les États-Unis envisagent d'adopter des sanctions commerciales afin de pousser la Chine à faire respecter plus strictement la propriété intellectuelle, affirme mardi le Wall Street Journal.

L'administration «songe à invoquer une disposition peu utilisée du droit des affaires américain permettant de lancer une enquête pour déterminer si les politiques mises en oeuvre par la Chine en termes de propriété intellectuelle ne relèvent pas de «pratiques commerciales déloyales»», écrit le quotidien économique sur son site internet en citant des sources proches du dossier.

Washington aimerait notamment que Pékin réprimande plus durement les vols de propriété intellectuelle et allège les obligations de transferts de hautes technologies pesant sur les entreprises américaines souhaitant entrer sur le marché chinois.

«On ne sait pas encore combien de temps l'administration va prendre pour étudier le dossier en interne avant qu'une décision ne soit prise», a précisé le Wall Street Journal en soulignant que des responsables avaient évoqué la possibilité d'une annonce dès cette semaine.

Le président américain Donald Trump et son homologue Xi Jinping avaient semblé nouer de bonnes relations en avril en Floride en scellant un «plan d'action de 100 jours».

Ces liens ont débouché sur des réalisations ponctuelles comme des exportations de viande de boeuf américain vers la Chine, ce qui n'était pas arrivé depuis 2003.

Mi-juillet, une journée de pourparlers économiques entre les États-Unis et la Chine s'était toutefois conclue sans avancée majeure, Washington réclamant une relation commerciale plus «équitable et réciproque».

Donald Trump a aussi semblé samedi agiter le spectre de représailles commerciales contre Pékin, accusé d'en faire trop peu face à la Corée du Nord après un nouveau tir par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental.

«Je suis très déçu par la Chine. Nos précédents dirigeants imprudents les ont laissé faire des centaines de millions de dollars d'affaires par an et pourtant... Ils ne font RIEN pour nous avec la Corée du Nord, hormis parler», a écrit M. Trump sur Twitter. «Nous ne permettrons plus que cela continue».

La Chine, principale alliée de Pyongyang, a pressé lundi les États-Unis de ne pas lier le dossier nord-coréen aux discussions sur le commerce sino-américain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer