Explosion devant une maternelle en Chine: 7 morts et 66 blessés

Une explosion devant une école maternelle de l'est de la Chine a tué jeudi au... (Photo Alex Ogle, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Photo Alex Ogle, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Pékin

Une explosion devant une école maternelle de l'est de la Chine a tué jeudi au moins sept personnes et fait 66 blessés, dont neuf graves, ont annoncé les autorités.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de la déflagration, a indiqué à l'AFP la police de Fengxian, dans la province du Jiangsu, où est situé l'établissement.

Les médias en ligne ont rapporté les propos d'un commerçant affirmant avoir entendu un «boum» et avoir ensuite constaté qu'une explosion avait eu lieu à l'entrée de l'établissement.

Le ministre de la Sécurité publique Guo Shengkun a exigé que des «contrôles accrus soient menés sur des risques éventuels dans les sites densément peuplés», selon des propos repris par l'agence Xinhua.

Mais les journaux officiels Global Times et le Quotidien de la jeunesse de Pékin citent des témoins assurant que c'est une bouteille de gaz d'un stand de nourriture qui a explosé.

Sur le réseau social chinois Weibo, nombre d'utilisateurs se sont élevés contre les vendeurs ambulants. «Comment les autorités municipales peuvent-elles autoriser un vendeur à installer son stand à l'entrée d'une école avec une bonbonne de gaz pleine ?», s'est-il interrogé.

L'explosion s'est produite près de l'école à 16h49 (4h49 HE) et a fait sept morts et 66 blessés, dont neuf graves, d'après le gouvernement local, qui précise que deux victimes sont décédées sur place, et cinq autres durant les opérations de secours.

Les élèves et les professeurs étaient en classe durant le drame, et aucun n'a été touché, selon la même source.

Des photos publiées en ligne par des médias officiels montraient de nombreuses femmes et quelques enfants assis à même le sol ou allongés, certains inconscients et les vêtements déchirés. Une dame serrait dans ses bras une fillette, visiblement en pleurs.

Une vidéo publiée sur internet par le Quotidien du peuple, l'organe du Parti communiste au pouvoir, montrait des secouristes qui arrivaient sur les lieux avec des civières. Dans une autre vidéo, des gens étaient allongés dans un hôpital.

C'est le dernier drame à frapper une école maternelle en Chine en l'espace de quelques mois.

En mai, l'incendie d'un car scolaire dans un tunnel de la province du Shandong (est) avait tué 11 enfants, un professeur et le chauffeur. Les autorités locales ont ensuite accusé le conducteur d'avoir délibérément mis le feu au véhicule pour protester contre ses conditions salariales.

En janvier dernier, un homme armé d'un couteau de cuisine avait poignardé 11 élèves dans une école maternelle dans la région du Guangxi (sud), faisant trois blessés graves.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer