Séisme au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée: l'alerte au tsunami levée

Les séismes sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui se... (Photo d'archives)

Agrandir

Les séismes sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui se situe le long de la ceinture de feu du Pacifique, un alignement de volcans le long de plaques tectoniques.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SYDNEY

Un séisme de magnitude de 7,9 samedi au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans l'ouest du Pacifique, a entraîné une alerte au tsunami qui a été rapidement levée, a indiqué le Centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique (PTWC).

Le séisme est survenu en mer à 10 h 51 GMT (5 h 51, heure de Montréal), à 60 km à l'est de Taron, une commune de l'ile de la Nouvelle-Irlande, à 75 km de profondeur. Sa magnitude, évaluée dans un premier temps à 8, a été peu après révisée à 7,9 par l'institut d'études géologiques américain USGS. L'alerte au tsunami a été levée deux heures après le séisme.

Le ministère de la Défense civile de Nouvelle-Zélande avait lui aussi émis une alerte au tsunami pour toute la bande côtière du pays, mais l'a rapidement levée après avoir analysé des informations supplémentaires.

Les séismes sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui se situe le long de la ceinture de feu du Pacifique, un alignement de volcans le long de plaques tectoniques.

La semaine dernière, deux importants séismes ont été enregistrés dans cette région, au large des îles Salomon, sans faire de dégâts majeurs.

En 2013, l'archipel des Salomon, qui compte une douzaine d'îles et près de 500 000 habitants, avait été frappé par un séisme de magnitude 8 et un tsunami qui avaient fait au moins 10 morts et des milliers de sans-abris.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer