Mer de Chine: Pékin renforce la défense de ses îlots artificiels

Pékin a fait construire des îlots artificiels en mer... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Pékin a fait construire des îlots artificiels en mer de Chine méridionale qui pourraient accueillir des infrastructures militaires, notamment dans l'archipel de Spratley (photo).

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

De nouvelles images par satellites semblent indiquer que la Chine a renforcé de façon «significative» la défense d'une série d'îlots artificiels qu'elle a construits en mer de Chine méridionale, a assuré mercredi un centre de réflexion basé à Washington.

La Chine revendique la souveraineté de l'essentiel de la mer de Chine méridionale, en dépit des prétentions contraires de ses voisins du sud-est asiatique.

Pékin y a fait construire des îlots artificiels qui pourraient accueillir des infrastructures militaires, notamment dans l'archipel de Spratley.

C'est dans cet archipel que les nouvelles images montrent une série de structures hexagonales installées sur sept îlots.

Il pourrait s'agir de batteries antiaériennes et de systèmes de défense rapprochée (CIWS), estime le centre spécialisé dans les questions touchant à l'Asie et basé à Washington, l'Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI).

«Ces emplacements probables de batteries et de CIWS montrent que Pékin tient sérieusement à défendre ses îlots artificiels en cas d'escalade armée en mer de Chine méridionale», écrit l'AMTI, qui dépend du centre de réflexion Center for Strategic and International Studies (CSIS).

«Ils formeraient notamment la dernière ligne de défense contre des missiles de croisière lancés par les Etats-Unis ou d'autres contre ces bases aériennes bientôt opérationnelles».

Les nouvelles images satellites sont accessibles en ligne à l'adresse suivante: http://u.afp.com/4iUE

La plupart des centaines d'îlots, d'îles et de rochers en mer de Chine méridionale sont vides.

L'archipel des Paracels (environ 130 îlots) et de Spratley (plus de 700) comprennent les îles les plus importantes. Tous les riverains - Vietnam, Malaisie, Philippines, Brunei, Taïwan et la Chine - en veulent un morceau.

Sous l'administration de Barack Obama, les Etats-Unis ont fait croiser leur marine à plusieurs reprises en mer de Chine méridionale au nom de la défense de la liberté de navigation dans cette zone stratégique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer