Pékin hausse le ton face à Trump

Donald Trump multiplie les sorties controversées sur Taiwan... (Archives AFP, Greg Baker)

Agrandir

Donald Trump multiplie les sorties controversées sur Taiwan et secoue du même coup les relations américaines avec la Chine.

Archives AFP, Greg Baker

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le président désigné des États-Unis, Donald Trump, multiplie les sorties controversées sur Taiwan et secoue du même coup les relations américaines avec la Chine, qui considère l'île comme partie intégrante de son territoire.

Benoît Hardy-Chartrand, spécialiste de l'Asie du Nord-Est rattaché au Centre pour l'innovation dans la gouvernance internationale (CIGI), pense que le stratagème suivi par le politicien controversé est « très risqué » étant donné la « sensibilité » de Pékin dans ce dossier.

Il pourrait faire dérailler, dit-il, le délicat équilibre qui prévaut à l'heure actuelle, ce qui pourrait se traduire par des mesures de rétorsion économique contraires à l'assouplissement que le futur chef d'État américain réclame en contrepartie du maintien de la politique traditionnelle de son pays envers Taiwan.

« Donald Trump risque de tout briser, comme un éléphant qui monterait sur scène pour interrompre un ballet gracieux joué jusque-là de belle façon par toutes les parties. » - Benoît Hardy-Chartrand, spécialiste de l'Asie du Nord-Est

Le président désigné a déclaré dimanche lors d'une entrevue à Fox News qu'il ne voyait pas pourquoi son pays devrait être lié par la politique dite de la « Chine unique » s'il n'obtenait pas « d'autres choses » en contrepartie, incluant sur le commerce.

Pékin exige de tous les pays avec qui il entretient des relations diplomatiques de ne pas reconnaître l'indépendance de Taiwan et de ne pas entretenir de liens formels avec l'île, séparée politiquement de la Chine continentale depuis 1949.

Les États-Unis se sont pliés à cette exigence depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays, en 1979, ce qui n'empêche pas Washington d'avoir des relations soutenues avec Taiwan, notamment sur le plan militaire.

LA CHINE « PRÉOCCUPÉE »

Donald Trump a froissé une première fois la Chine au début du mois de décembre en conversant par téléphone avec la présidente de Taiwan, Tsai Ing-wen, un geste vu à Pékin comme une dérogation à ses exigences diplomatiques.

La sortie de dimanche sur Fox a poussé les tensions un cran plus loin et généré une déclaration irritée du ministère des Affaires étrangères chinois, qui s'est dit « gravement préoccupé » par l'évolution de la situation.

Le journal chinois Global Times a souligné de son côté hier que le pays ne cédera pas si Donald Trump persiste à « jouer dur » et devrait envisager dès maintenant la possibilité d'utiliser la force pour réintégrer Taiwan dans son giron.

M. Hardy-Chartrand note que le quotidien est le porte-voix de l'aile la plus nationaliste du Parti communiste chinois et ne reflète pas nécessairement la position du régime.

Les risques de représailles du régime n'en demeurent pas moins importants, souligne l'analyste, qui a souvent pu constater lors de ses voyages de recherche la réaction viscéralement négative qu'ont les Chinois par rapport à l'idée de l'indépendance de Taiwan.

RÉPLIQUE

Si le président désigné maintient son discours agressif sur ce dossier après son entrée officielle en poste, il y a de fortes probabilités que la Chine tente de répliquer sur le plan économique, par exemple en interdisant à des firmes du pays d'acheter des produits américains, note M. Hardy-Chartrand.

Donald Trump a critiqué la Chine à plusieurs reprises durant la campagne électorale, l'accusant notamment de contrôler la valeur de sa monnaie d'une manière qui nuit aux intérêts américains.

La Maison-Blanche a cherché à couper court à la polémique hier en soulignant que Taiwan n'était pas une « monnaie d'échange » et ne devrait pas être utilisée par le successeur désigné de Barack Obama pour faire pression sur le régime chinois.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer