Incident protocolaire à Hangzhou: un tweet sarcastique supprimé

Barack Obama débarquant d'Air Force One à Hangzhou.... (REUTERS)

Agrandir

Barack Obama débarquant d'Air Force One à Hangzhou.

REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La saga de l'incident protocolaire qui a marqué l'arrivée samedi de Barack Obama en Chine s'est enrichie d'un tweet sarcastique de l'agence militaire américaine du renseignement.

«La grande classe, la Chine, comme toujours», pouvait-on lire sur ce court message de la Defense Intelligence Agency (DIA), promptement supprimé mais qui n'a pas échappé à des utilisateurs de Twitter attentifs et été repris par le Wall Street Journal.

L'agence a présenté par la suite ses plus plates excuses.

«Plus tôt dans la journée, un tweet concernant un article a été posté par erreur à partir de ce compte et ne reflète pas les positions de la DIA. Nous nous excusons», peut-on lire sur le fil de @DefenseIntel, qui compte un peu plus de 80 000 abonnés.

Le tweet initial renvoyait à un article du New York Times relatant la confusion qui régnait sur le tarmac de l'aéroport de Hangzhou, où se déroule le sommet du G20.

Après l'atterrissage d'Air Force One, Barack Obama n'a pas eu droit à un tapis rouge à sa descente de l'avion, et un responsable de la Maison-Blanche et un membre des services de sécurité chinois ont eu un échange tendu.

Le président américain s'est efforcé dimanche de minimiser l'incident. S'il a souligné les différences entre son pays et la Chine en matière de liberté de la presse, il aussi reconnu que l'énorme logistique de la délégation américaine pouvait parfois être source de tensions pour le pays d'accueil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer