Massacre de Dacca: un Britannique formellement arrêté

Hasnat Karim est maître de conférence à la... (Photo Mohammad Ponir Hossain, REUTERS)

Agrandir

Hasnat Karim est maître de conférence à la North-South University de Dacca, un établissement privé où ont étudié deux des cinq preneurs d'otages.

Photo Mohammad Ponir Hossain, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DACCA

La police du Bangladesh a arrêté formellement un Britannique, Hasnat Karim, soupçonné d'être impliqué dans l'attentat contre un restaurant de Dacca qui avait fait 22 morts le mois dernier, dont une majorité d'étrangers, a annoncé samedi un porte-parole.

Hasnat Karim, 47 ans, avait été interpellé début août en même temps que Tahmid Khan, un Bangladais de 22 ans, étudiant à l'Université de Toronto, pour leur implication possible dans cette attaque, revendiquée par le groupe État islamique.

Samedi, un tribunal a ordonné le maintien en détention de M. Karim pendant huit jours supplémentaires après que la police eut annoncé qu'il était la première personne à être formellement arrêtée dans le cadre de cette affaire.

«Nous avons découvert des informations concernant son implication» dans l'attaque, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de Dacca Masudur Rahman.

Le 1er juillet, MM. Karim et Khan se trouvaient tous les deux à l'intérieur du restaurant Holey Artisan Bakery, lorsque des hommes armés ont pris d'assaut l'établissement, prenant en otage des clients principalement étrangers, et tuant 20 d'entre eux, ainsi que deux policiers.

Hasnat Karim est maître de conférence à la North-South University de Dacca, un établissement privé où ont étudié deux des cinq preneurs d'otages.

L'avocat de M. Karim a réaffirmé que son client était innocent.

«Nous avons dit qu'il était victime des circonstances. Il a été utilisé en tant que bouclier et obligé à marcher avec les assaillants sous la menace d'une arme», a déclaré Me Golam Mostafa à l'AFP.

Le père de M. Karim, Rezaul Karim, avait déclaré la semaine dernière à l'AFP que son fils avait aidé à sauver des vies pendant la prise d'otages.

«Mon fils est un héros. Il a sauvé la vie d'au moins huit personnes pendant le siège. Je le connais, il est innocent», avait-il dit.

Sa famille affirme que Hasnat Karim, sa femme et ses deux enfants se trouvaient dans le restaurant pour fêter le 13e anniversaire de leur fille.

Des médias locaux ont fait cependant état d'un comportement suspect des deux hommes, rapportant que M. Khan a été vu une arme à la main tandis que M. Karim a été aperçu avec les assaillants sur le toit du bâtiment.

La police a accusé un ressortissant canadien Tamim Chowdhury, d'être le cerveau de l'attaque, et offert une récompense de 25 000 dollars pour toute information permettant de le retrouver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer