Chine: près de 100 morts et disparus dans des pluies torrentielles

Pékin a reçu mardi et tout au long... (AFP)

Agrandir

Pékin a reçu mardi et tout au long de la journée de mercredi des averses diluviennes, au point que certaines rues en creux étaient recouvertes par plus de deux mètres d'eau, et que des avenues étaient transformées en torrents impétueux débordant sur les trottoirs.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Pékin

Le bilan des pluies diluviennes qui se sont abattues sur Pékin et les provinces environnantes du nord de la Chine s'est aggravé jeudi, avec au moins 24 morts et plus de 70 disparus recensés, les précipitations ayant transformé en torrents des rues de la capitale et des métropoles voisines.

Au moins 24 personnes ont trouvé la mort suite à ces violentes précipitations qui ont frappé en début de semaine Pékin ainsi que les provinces du Hebei, du Shanxi, du Henan et du Shaanxi, selon des chiffres actualisés du ministère des Affaires civiles.

Le Hebei, qui entoure la capitale chinoise, a été la province la plus durement touchée, avec 14 morts et 72 personnes toujours portées disparues, selon un communiqué du ministère publié tard mercredi soir.

Les intempéries ont fait sortir de leur lit tous les principaux cours d'eau de la province, obligeant à évacuer environ 123 000 habitants en raison des inondations et risques de glissements de terrain, ajoutait le ministère.

Quelque 7000 logements ont été détruits, alors que les transports et la fourniture d'électricité restaient fortement perturbés.

Pékin n'a pas été épargné: la ville a reçu mardi et tout au long de la journée de mercredi des averses diluviennes, au point que certaines rues en creux étaient recouvertes par plus de deux mètres d'eau, et que des avenues étaient transformées en torrents impétueux débordant sur les trottoirs.

En juillet 2012, Pékin avait été balayée par les plus fortes précipitations depuis plus d'une soixantaine d'années, qui avaient fait environ 80 morts.

Fin juin et début juillet, de violentes précipitations se sont également abattues dans le centre et le sud de la Chine, provoquant des inondations quasi historiques et meurtrières, notamment dans la métropole de Wuhan, capitale provinciale du Hunan.

De fortes pluies ont à nouveau frappé le sud et le centre du pays ces derniers jours, y faisant au moins 24 morts depuis samedi, selon le gouvernement central.

Le nord du pays est normalement très aride, mais les inondations n'y sont pas non plus exceptionnelles durant l'été, marqué par des pluies saisonnières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer