Australie: les conservateurs obtiennent finalement la majorité

L'actuelle coalition conservatrice, menée par le premier ministre... (PHOTO PETER PARKS, AFP)

Agrandir

L'actuelle coalition conservatrice, menée par le premier ministre sortant Malcolm Turnbull, avait déjà proclamé sa victoire dimanche, après que l'opposition travailliste eut concédé sa défaite.

PHOTO PETER PARKS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SYDNEY

La coalition conservatrice sortante s'assure finalement une majorité au parlement australien, selon des projections diffusées lundi, après un long dépouillement des bulletins de vote ayant suivi les législatives du 2 juillet.

L'actuelle coalition conservatrice, menée par le premier ministre sortant Malcolm Turnbull, avait déjà proclamé sa victoire dimanche, après que l'opposition travailliste eut concédé sa défaite. Les conservateurs ont obtenu la majorité absolue de 76 sièges sur 150, requise à la chambre des représentants pour former un gouvernement, a confirmé la télévision nationale ABC.

Ces élections serrées font suite à trois années mouvementées à Canberra, où deux premiers ministres avaient été révoqués par leurs propres partis.

Les projections de la chaîne ABC assurent que la coalition conservatrice a obtenu ses deux sièges manquants pour obtenir une majorité dans le Queensland (État de l'est), où seules quelques centaines de votes séparent les deux grands partis, dans cette élection où des petits partis populistes et indépendants ont gagné en représentation au parlement.

Le premier ministre Malcolm Turnbull, qui avait lui-même convoqué ces élections anticipées, a reconnu dimanche les défis auxquels sa coalition devrait faire face au parlement, et promis de respecter les programmes de tous les élus, même si ces derniers peuvent défendre des positions contradictoires à celles de sa propre formation.

« Il est de mon devoir d'assurer par tous les moyens que les élus minoritaires et indépendants sentent qu'ils ont accès à toutes les informations et ressources qu'ils jugent nécessaires pour tenir leur rôle au sein de ce parlement », a-t-il assuré devant la presse à Sydney.

En dépit de ces projections concernant la chambre basse, M. Turnbull devrait faire face à l'opposition au Sénat concernant un point-clé de son projet de budget : des allègements fiscaux de plusieurs milliards de dollars pour les entreprises, aux dépens d'investissements supplémentaires dans le secteur minier.

Les législatives australiennes, qui se tiennent tous les trois ans, voient généralement le gouvernement sortant reconduit au moins pour un mandat.

Ce dernier vote serré a toutefois montré que l'opposition travailliste, dirigée par l'ancien leader syndical Bill Shorten, a failli revenir au pouvoir trois ans après l'avoir quitté.

Le nouveau gouvernement Turnbull devrait prêter serment la semaine prochaine devant le gouverneur général d'Australie Peter Cosgrove, actuellement en France pour la fête nationale du 14 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer