Un couple russe tué et démembré aux îles Fidji

Les plongeurs de la marine explorent les eaux... (Photo AP)

Agrandir

Les plongeurs de la marine explorent les eaux proches de la plage pour retrouver d'autres restes.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SUVA

Des morceaux de corps échoués sur une plage des Fidji appartiennent à un couple de Russes porté disparus, selon la police de cet archipel du Pacifique Sud, qui enquête sur deux meurtres suivi du démembrement des corps, selon les médias locaux.

D'après le Fiji Sun, deux paires de pieds enveloppés dans un filet lesté de pierres ont été trouvés le 24 juin sur la plage de Natadola, destination touristique prisée.

Les enquêteurs ont ensuite découvert d'autres restes humains alors que les spéculations allaient bon train dans l'archipel sur le fait qu'il s'agissait de Youri et de Natalia Chipouline, disparus une semaine auparavant.

Le directeur d'enquête Luke Navela a expliqué au Sun que les tests de comparaison ADN avec la famille des deux victimes en Russie avaient confirmé qu'il s'agissait du couple et que la police traitait l'affaire comme deux meurtres suivis de démembrement des corps.

Une tronçonneuse a disparu de la ferme que louait le couple sur Viti Levu, la principale île des Fidji.

Selon le Fiji Times, les victimes se sont expatriées en 2011 dans l'archipel, où elles produisaient des fruits et des légumes en même temps que lui exercait occasionnellement comme photographe.

Une amie du couple, russe également, les a décrits comme étant deux «âmes soeurs». «Youri était très heureux, un homme de caractère facile, qui adorait la vie, qui adorait les Fidji et qui voulait construire sa vie aux Fidji», a dit Alla Malleritch au journal.

Sur les réseaux sociaux, on peut voir un couple d'âge moyen, souriant, buvant de la bière et des cocktails au soleil.

Leur associé, Andrew Luzanenko, avait dit au Sun quelques jours après leur disparition qu'ils avaient des difficultés financières, après que leur ferme eut été ravagée en février par le super cyclone Winston.

Andrew Luzanenko, qui habitait également la ferme après s'être expatrié en début d'année, a déclaré que le couple était parti «sans même (lui) parler».

L'enquête se poursuit. Les plongeurs de la marine explorent les eaux proches de la plage pour retrouver d'autres restes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer