Kim Jong-Un enfle à vue d'oeil et souffre de paranoïa

Kim Jong-Un lors d'une assemblée à Pyongyang, mercredi.... (PHOTO NKO / AP)

Agrandir

Kim Jong-Un lors d'une assemblée à Pyongyang, mercredi.

PHOTO NKO / AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SÉOUL

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a pris une quarantaine de kilos depuis son arrivée au pouvoir il y a quatre ans en raison de «compulsions» alimentaires, ont affirmé vendredi les services de renseignement sud-coréens.

Le jeune dirigeant souffre également d'insomnie et de paranoïa concernant sa sécurité personnelle, a ajouté le Service national du renseignement (NIS) lors d'une séance parlementaire à huis clos.

À son arrivée au pouvoir après le décès de son père en 2012, son poids était estimé à 90 kilogrammes, a déclaré aux journalistes Lee Cheol-Woo, parlementaire membre du Saenuri, le parti au pouvoir, citant le rapport du NIS.

En 2014, il est monté à 120 kilos et à 130 kilos cette année, selon la même source.

«Il souffre d'insomnie», a ajouté M. Lee. «Il surveille de près les menaces potentielles contre son pouvoir, y compris venant de l'armée, et il est obsédé par sa sécurité personnelle».

«En raison de ses compulsions alimentaires et de son penchant pour le consommation excessive d'alcool, il est vraisemblable qu'il sera victime de maladies», a affirmé le parlementaire.

Kim Jong-Un est en outre souvent vu une cigarette à la main lorsqu'il mène ses visites d'inspection régulières dans des usines, des chantiers de construction et des fermes.

Son père et grand-père, Kim Jong-Il et Kim Il-Sung, étaient également tous deux obèses et grands fumeurs. Ils ont succombé à des crises cardiaques.

Le NIS a ajouté par ailleurs que la tante du jeune dirigeant, Kim Kyong-Hui, une figure jadis puissante, était toujours en vie.

Après l'exécution de son mari, Jang-Song-Taek, elle avait disparu des radars.

«Elle est devenue alcoolique après l'exécution de son mari mais elle est à présent sous traitement dans la banlieue de Pyongyang», a ajouté M. Lee.

L'oncle influent de Kim Jong-Un, avait été exécuté en décembre 2013, accusé de trahison et de corruption.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer