Inondations au Sri Lanka: de nouvelles victimes retrouvées

Un homme de Biyagama constate les dégâts dans... (Photo Dinuka Liyanawatte, Reuters)

Agrandir

Un homme de Biyagama constate les dégâts dans sa maison, dimanche.

Photo Dinuka Liyanawatte, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Colombo

L'armée sri-lankaise a retrouvé de nouveaux corps et distribuait de l'aide dimanche à des centaines de milliers d'habitants contraints de fuir leur logement après des inondations et glissements de terrain meurtriers.

Les secours ont retrouvé 15 nouveaux corps au cours des dernières 24 heures dans le district le plus touché, celui de Kegalle, à une centaine de kilomètres au nord-est de Colombo, où deux villages ont été rasés la semaine dernière.

Au moins 84 personnes sont mortes à travers le pays mais ce bilan pourrait encore s'aggraver, 116 personnes étant portées disparues, selon le dernier bilan du centre de gestion des catastrophes.

Depuis le week-end dernier, le Sri Lanka a subi les pluies les plus abondantes en un quart de siècle, qui ont provoqué des glissements de terrain dans lesquels les victimes ont été ensevelies.

«Les recherches vont se poursuivre un moment, bien que nous n'ayons retrouvé personne en vie au cours de nos opérations de secours», a déclaré Pradeep Kodippili, porte-parole du centre de gestion des catastrophes.

Il parlait de la situation à Kegalle, où 50 corps ont été retrouvés.

Les eaux de crue de la rivière Kelani sont en train d'être contaminées par les ordures d'une déchetterie près de Colombo ainsi que par les eaux usées, ont déclaré les autorités.

«Il y a un vrai risque de [transmission, NDLR] de diarrhée et de maladies de peau parmi les victimes des inondations», a déclaré aux journalistes le responsable des affaires sanitaires à la mairie de Colombo, Ruwan Wijayamuni.

L'aide internationale  affluait pour le demi million de personnes contraintes à l'évacuation.

Les soldats et les secouristes distribuaient des produits de première nécessité à environ 300 000 personnes ayant trouvé refuge dans des abris ouverts par les pouvoirs publics, selon M. Kodippili.

Les précipitations se sont calmées depuis que le cyclone Roanu s'est déplacé vers le Bangladesh où il a fait 24 morts selon un nouveau bilan dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer