L'armée chinoise envoie une célèbre chanteuse dans des îles disputées

Song Zuying, qui avait chanté en 2013 avec... (PHOTO AFP/STR)

Agrandir

Song Zuying, qui avait chanté en 2013 avec Céline Dion à la télévision chinoise, participe actuellement dans l'archipel des Spratleys à des spectacles de chant et de danse offerts par l'armée chinoise.

PHOTO AFP/STR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PÉKIN

Une célèbre chanteuse chinoise a entamé une tournée dans des îles de mer de Chine méridionale disputées avec des pays voisins, y distrayant des centaines de militaires et d'ouvriers, ont annoncé jeudi les médias d'État.

Song Zuying, qui avait chanté en 2013 avec Céline Dion à la télévision chinoise, participe actuellement dans l'archipel des Spratleys à des spectacles de chant et de danse offerts par l'armée chinoise.

Les images diffusées par la chaîne CCTV sont les premières, selon le journal Global Times, à donner un aperçu de la progression des travaux sur le récif de Fiery Cross (appelé «Yongshu» en Chine), transformé par Pékin en île artificielle, au grand dam des Philippines et du Viêt Nam qui revendiquent également l'îlot.

«Les bâtiments, les routes et les phares commencent à prendre forme», a indiqué le quotidien.

Des images montrent Mme Song en uniforme, micro en main, entourée de militaires et d'ouvriers coiffés de casques de chantier.

La chanteuse, issue de la minorité ethnique Miao et «contre-amiral» de la marine chinoise, est très connue du grand public, notamment grâce à ses apparitions lors du gala du Nouvel An lunaire de la CCTV, considéré comme l'émission de télévision la plus regardée au monde.

Le chantier de construction mené par Pékin est l'un de ceux dénoncés par les États-Unis, qui ont envoyé navires de guerre et avions à proximité d'îles contrôlées par Pékin, assurant ainsi défendre la «liberté de navigation».

La Chine a construit sur le récif de Fiery Cross une piste d'atterrissage, sur laquelle s'est posé pour la première fois en avril un avion militaire chinois, selon Pékin afin d'évacuer d'urgence trois ouvriers malades.

La marine chinoise mènera prochainement dans la région des exercices annuels de combat, a par ailleurs annoncé l'agence Chine nouvelle.

Le spectacle musical de samedi, interprété par une troupe artistique forte de 50 membres, constituait la première de deux représentations dans les Spratleys, selon l'officiel Quotidien de la Jeunesse.

Les artistes sont arrivés sur le récif après 40 heures de trajet à bord du Kunlunshan, le deuxième plus grand navire militaire chinois, a indiqué le quotidien.

Un ouvrier, spectateur du concert, a décrit au journal la vie sur place comme «vraiment pas simple». «Mais notre pays ne nous oublie pas», a-t-il souligné, ajoutant que la représentation était «une forme de respect montrée aux travailleurs».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer