Pakistan: un imam arrêté pour avoir incité un adolescent à se trancher la main

Le blasphème est une question très sensible au... (Photo AP)

Agrandir

Le blasphème est une question très sensible au Pakistan, où de simples allégations déclenchent régulièrement des violences, voire des lynchages.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ISLAMABAD

La police pakistanaise a arrêté en fin de semaine un imam de la province du Pundjab soupçonné d'avoir incité un adolescent de 15 ans à se trancher la main après avoir été accusé de blasphème par erreur.

Shabbir Ahmed a déclaré lundi dernier aux fidèles réunis dans la mosquée d'un village du district de Hujra Shah Muqeem, à 125 km au sud de Lahore, capitale de la province du Pundjab (nord-est), que ceux qui aimaient le prophète devaient toujours réciter leurs prières.

Il a ensuite demandé aux participants qui parmi eux avait cessé de le faire, selon le chef de la police locale Nausher Ahmed.

Mohammad Anwar, 15 ans, a alors levé la main par erreur après avoir apparemment mal compris la question et s'est vu accusé de blasphème par l'imam.

L'adolescent est ensuite rentré chez lui où il a tranché la main qu'il avait levée lors de la réunion, l'a déposée sur un plat et est revenu la présenter à l'imam, a détaillé le responsable policier.

L'imam a été interpellé samedi soir et sera entendu par la justice lundi, a précisé l'agent, pour avoir «incité le garçon à franchir un pas aussi extrême».

Le blasphème est une question très sensible au Pakistan, république islamique de quelque 200 millions d'habitants, où de simples allégations déclenchent régulièrement des violences, voire des lynchages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer