Une chanson humoristique pour le 13e plan quinquennal chinois

La vidéo de trois minutes, au rythme entraînant,... (IMAGE TIRÉE DE LA VIDÉO/YOUTUBE)

Agrandir

La vidéo de trois minutes, au rythme entraînant, a été mise en ligne lundi sur le compte YouTube de l'agence officielle Chine nouvelle.

IMAGE TIRÉE DE LA VIDÉO/YOUTUBE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PÉKIN

Canard en plastique, boule à facettes et dinosaure sur des notes folk de ukulélé : une vidéo d'animation décalée publiée sur l'internet entend expliquer, avec humour, le prochain plan quinquennal chinois (2016-2020), duquel débat cette semaine la direction du Parti communiste (PCC).

«Si vous voulez savoir ce que la Chine prépare, intéressez-vous au shisanwu (à prononcer cheu-sane-wou)», s'époumone dans le refrain un choeur anglophone, dans une référence au 13e plan quinquennal - «shisan» veut dire 13 et «wu» signifie cinq.

La vidéo de trois minutes, au rythme entraînant, a été mise en ligne lundi sur le compte YouTube de l'agence officielle Chine nouvelle, alors que le Comité central du PCC - le coeur du pouvoir chinois - est réuni en «plénum» jusqu'à jeudi à Pékin et à huis clos, pour définir la feuille de route du pays pour les cinq prochaines années.



Tour à tour perchés sur une Westfalia de Volkswagen, des lotus ou la Grande muraille de Chine, les quatre personnages principaux, instruments de musique en main, évoluent dans un décor «années 70» aux couleurs acidulées, qui varient du fuchsia au vert pomme.

La chanson, interprétée et sous-titrée en anglais, vante les experts et les autorisés chinoises à tous les échelons pour leurs «recherches» et leurs «centaines de séances» de débat.

Parmi les contributeurs du plan quinquennal, détaillent les paroles, «il y a des docteurs, des banquiers, et des paysans, mais pas que ça : même des ingénieurs qui doivent traiter du caca!», une référence probable à la traditionnelle utilisation dans les campagnes d'excréments humains et animaux comme engrais, mais aussi - après fermentation - pour fabriquer du gaz méthane utilisé pour se chauffer et cuisiner.

Le clip est attribué au «studio d'animation Fuxinglushang», qui a déjà publié dans le passé des vidéos de propagande rythmées et attractives pour un public étranger.

En 2013, une de leurs vidéos vantait notamment le président Xi Jinping et la promotion hiérarchique chinoise «au mérite» face à une démocratie américaine où seuls les dollars permettraient d'accéder aux plus hautes fonctions.

«Fuxinglushang» est une possible référence à «la route vers la renaissance» de la Chine, terme fréquemment employé par le pouvoir pour évoquer le retour progressif du pays sur la scène internationale après son déclin au milieu du 19e siècle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer