Le typhon Goni frappe les Philippines: 10 morts

Deux personnes affrontent la pluie dans les rues... (PHOTO TJ CORPUZ, REUTERS)

Agrandir

Deux personnes affrontent la pluie dans les rues de Bacnotan, au nord des Philippines, le 22 août.

PHOTO TJ CORPUZ, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MANILLE

Le puissant typhon Goni a déversé des pluies torrentielles sur le nord des Philippines, provoquant des glissements de terrain et inondations qui ont fait dix morts, ont indiqué samedi des sources officielles.

Neuf personnes ont été ensevelies sous des avalanches de boue et de rochers, tandis qu'une dixième victime a été tuée par la chute d'un arbre, ont indiqué les autorités qui ont également fait état de trois disparus et sept blessés.

Près de 13 000 personnes ont par ailleurs dû être évacuées, et 13 vols intérieurs ont été annulés.

Le typhon Goni, dont les rafales ont pu atteindre 195 km/h, se trouvait samedi soir à 130 km au nord-est de l'île septentrionale de Batanes et se dirigeait désormais vers Taïwan même s'il ne devrait pas frapper directement le pays, selon l'agence météorologique nationale.

Par précaution certains habitants résidant sur des îles isolées ont quitté les lieux, de même que 1700 touristes qui séjournaient sur les îles Green et Orchid Island.

Les forces armées se tenaient également en alerte, alors que de fortes précipitations sont attendues, en particulier dans les régions montagneuses de l'est du pays. Écoles et bureaux ont été fermés, des vols intérieurs et liaisons par traversier ont été affectés.

Taïwan avait déjà été touché il y a deux semaines par le typhon Soudelor, qui avait fait plusieurs morts, des centaines de blessés et laissé derrière lui des paysages de désolation.

La Chine, où Soudelor avait tué au moins 21 personnes, devrait cette fois être épargnée, mais la province du Fujian a évacué préventivement près de 5000 personnes du littoral, et plus de 10 000 bateaux sont rentrés au port.

Au Japon, les compagnies aériennes ont annulé certains vols, alors que Goni se rapprochait du sud de l'archipel, tandis qu'un autre typhon, Asani, semblait au contraire s'éloigner.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer