Ban Ki-moon exhorte les deux Corées à arrêter l'escalade de tensions

Des manifestants sud-coréens ont brûlé des affiches à... (PHOTO AHN YOUNG-JOON, AP)

Agrandir

Des manifestants sud-coréens ont brûlé des affiches à l'effigie du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, le 21 août à Séoul.

PHOTO AHN YOUNG-JOON, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tensions entre les Corées

International

Tensions entre les Corées

Tout sur les bombardements de la Corée du Nord et leurs implications sur le plan international. »

Agence France-Presse
NATIONS UNIES

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a exhorté vendredi les deux Corées à mettre fin à l'escalade de tensions au lendemain d'échanges de tirs d'artillerie le long de leur frontière fortement militarisée.

Ban Ki-moon «exhorte les parties à s'abstenir de prendre toute nouvelle mesure qui pourrait renforcer les tensions», a déclaré sa porte-parole, Eri Kaneko.

Ancien ministre des Affaires étrangères de la Corée du Sud entre 2004 et 2006, Ban Ki-moon a dit être «profondément inquiet» face à la situation et a appelé Séoul et Pyongyang au dialogue.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a ordonné vendredi à ses troupes de se tenir prêtes au combat à la frontière. Séoul a par conséquent placé son armée en état d'alerte maximum.

Kim Jong-Un a aussi lancé un ultimatum à Séoul, lui demandant de cesser de diffuser à plein volume des messages de propagande à la frontière, par le biais de haut-parleurs.

Séoul accuse Pyongyang d'avoir provoqué l'échange de jeudi en tirant plusieurs obus en direction de l'un de ses haut-parleurs frontaliers. Séoul a répliqué en tirant des obus d'artillerie de 155 mm.

La Corée du Sud avait repris sa guerre de propagande après une attaque en début de mois à la mine antipersonnelle dans laquelle deux soldats sud-coréens ont été mutilés, qu'elle avait attribuée à Pyongyang.

D'autre part, la Corée du Nord a demandé cette semaine au Conseil de sécurité des Nations unies d'organiser une réunion d'urgence pour évoquer les exercices militaires organisés conjointement avec les États-Unis en Corée du Sud, mobilisant des milliers de soldats.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer