Trois nouveaux cas de coronavirus MERS en Corée du Sud

Ces nouveaux chiffres arrivent un jour après que... (PHOTO Ed Jones, AFP)

Agrandir

Ces nouveaux chiffres arrivent un jour après que la Corée du Sud ait indiqué qu'il n'y avait eu aucun nouveau cas de coronavirus MERS, suscitant l'espoir d'une victoire de Séoul sur l'épidémie.

PHOTO Ed Jones, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SÉOUL

La Corée du Sud a annoncé dimanche trois nouveaux cas de coronavirus MERS alors que le rythme de propagation du virus a ralenti ces derniers jours.

Ces trois nouveaux cas, parmi lesquels figurent deux travailleurs médicaux, portent à 169 le nombre de personnes contaminées, a indiqué le ministère de la Santé.

Le nombre de décès reste inchangé, 25 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie, la plus étendue en dehors de l'Arabie saoudite, principal foyer du coronavirus dans le monde.

L'un des trois nouveaux cas est un médecin ayant traité un patient contaminé au centre médical Samsung à Séoul, considéré comme l'épicentre de l'épidémie, où plus de 80 personnes ont été contaminées.

L'autre personnel médical contaminé est un infirmier ayant fait passer des radios à un patient contaminé, dans un autre hôpital à Séoul.

43 personnes ont pour l'instant été déclarées guéries et ont pu quitter l'hôpital, dont sept de vendredi à samedi, a indiqué le ministère.

Ces nouveaux chiffres arrivent un jour après que la Corée du Sud ait indiqué qu'il n'y avait eu aucun nouveau cas de coronavirus MERS, suscitant l'espoir d'une victoire de Séoul sur l'épidémie.

Le nombre de cas nouveaux était en baisse constante depuis trois jours, passant de huit mardi à zéro samedi.

Le nombre de personnes placées en quarantaine avait également chuté à 4035 personnes samedi, contre plus de 6700 mercredi.

L'origine de cette épidémie est imputée à un homme de 68 ans diagnostiqué le 20 mai, deux semaines après son retour d'un séjour au Moyen-Orient lors duquel il a passé deux jours en Arabie saoudite.

Le virus s'est ensuite propagé rapidement, suscitant l'inquiétude de la population et entraînant la fermeture temporaire de milliers d'écoles et des annulations de voyage de la part de plus de 120 000 touristes étrangers.

Margaret Chan, la directrice de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a estimé jeudi que la Corée du Sud était désormais «en très bonne voie» de triompher de l'épidémie.

Après une réaction initiale excessivement lente, les mesures adéquates ont été mises en place «très rapidement et systématiquement», ce qui a permis de réduire le nombre de nouveaux cas diagnostiqués, a-t-elle dit.

La majorité des écoles ont rouvert la semaine dernière, hormis environ 120 d'entre elles - pour la plupart situées à Séoul, dans la province voisine de Gyeonggi et Busan, deuxième ville du pays.

Il n'existe aucun vaccin ou traitement pour le virus MERS, qui présente un taux de mortalité d'environ 35%, selon l'OMS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer