Nudisme en Malaisie: deux Canadiens maintenus en détention

Lindsey et Danielle Petersen, un frère et une... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Lindsey et Danielle Petersen, un frère et une soeur de la Saskatchewan, faisaient partie d'un groupe de 10 personnes qui ont retiré leurs vêtements le 30 mai dernier au Mont Kinabalu.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Sabah

Les quatre touristes étrangers qui sont détenus en Malaisie pour avoir posé nus le mois dernier sur une montagne sacrée du pays demeureront incarcérés pendant au moins quatre autres journées afin que les autorités complètent leur enquête sur leur comportement jugé indécent.

Le chef de police de l'État de Sabah, sur l'île de Bornéo, a précisé que les deux Canadiens, de même qu'un Néerlandais, s'étaient rendus à la police mardi soir tandis qu'une Britannique est détenue à l'aéroport de Sabah.

Deux de ces quatre touristes sont des Canadiens: Lindsey et Danielle Petersen, un frère et une soeur de la Saskatchewan. Ils faisaient partie d'un groupe de 10 personnes qui ont retiré leurs vêtements le 30 mai dernier au Mont Kinabalu.

Au cours des sept derniers mois, Lindsey Petersen, un diplômé en ingénierie de l'Université de Regina, a partagé sur Facebook les détails de son voyage en Asie. Sa soeur l'a joint à Bali en avril.

Le duo est soupçonné de faire partie d'un groupe de 10 personnes qui se sont dénudées pour prendre des photos au sommet du mont Kinabalu, le 30 mai.

Un tremblement de terre de magnitude 5,9 a secoué la région vendredi dernier, faisant dévaler des cailloux et des blocs de pierre sur les sentiers de marche de la montagne de 4095 mètres. Dix-huit personnes sont mortes, soit neuf Singapouriens, six Malaisiens, un Philippin, un Chinois et un Japonais.

Des routes et des immeubles, notamment des écoles et un hôpital, ont été endommagés. Une formation rocheuse nommée «les oreilles d'âne» sur la montagne s'est effondrée.

Le ministre principal adjoint de l'État de Sabah, Joseph Pairin Kitingan, a blâmé les voyageurs pour cette tragédie. Les autorités malaisiennes affirment qu'ils ont été si irrespectueux en posant nus sur la montagne qu'ils ont causé la colère des esprits et, subséquemment, le tremblement de terre. M. Kitingan a laissé savoir qu'un rituel spécial serait mené pour «apaiser l'esprit de la montagne».

Le ministère des Affaires étrangères a confirmé dimanche qu'il offrait de l'assistance à deux Canadiens coincés en Malaisie.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer