Pakistan: au moins 21 passagers d'autocars tués par balle

Des résidants aident au transport vers un hôpital... (PHOTO BANARAS KHAN, AFP)

Agrandir

Des résidants aident au transport vers un hôpital du chauffeur d'un des autocars.

PHOTO BANARAS KHAN, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
QUETTA

Au moins 21 passagers de deux autocars ont été tués par balles vendredi soir dans le sud-ouest du Pakistan au cours d'une attaque menée par des hommes armés non identifiés, selon un nouveau bilan des autorités samedi.

Les bus se dirigeaient vers la ville portuaire de Karachi (sud) lorsqu'ils ont été pris d'assaut dans la région de Mastung, près de la ville de Quetta, selon un responsable local de la police, Akbar Harifal.

«Le bilan des morts est de 21 personnes», a annoncé samedi Akbar Harifal.

Les autorités avaient précédemment fait état de 19 tués, mais un passager est mort à l'hôpital pendant la nuit et le corps d'un autre a été retrouvé sur les lieux de la fusillade.

«Les assaillants ont contraint les bus à s'arrêter, enlevé plus de vingt passagers, puis ils ont tiré, tuant au moins 19 personnes», avait expliqué vendredi un responsable de la province du Baloutchistan, Ismail Ibrahim.

Cinq passagers ont été secourus par les forces de sécurité après une fusillade, a indiqué le responsable, précisant que «la zone a été bouclée».

Le nombre de personnes qui avaient pris place à bord des autocars n'était toujours pas établi.

Sarfaraz Bugti, le ministre de l'Intérieur de la province, a déclaré à l'AFP qu'entre 15 et 20 hommes armés, notamment de fusils automatiques, étaient impliqués dans l'assaut. «Les forces de sécurité les poursuivent, ils ont pris la fuite», a-t-il expliqué.

Samedi, le ministre de l'Intérieur de la province a annoncé qu'une vaste opération de recherches était en cours, avec l'appui de 500 hommes et de quatre hélicoptères.

«Deux terroristes ont été tués et nous avons circonscrit la zone des opérations», a ajouté Sarfaraz Bugti.

À Quetta, près de 800 personnes parmi les proches et les familles des victimes ont manifesté devant la résidence officielle du ministre de la province, a constaté un journaliste de l'AFP. La manifestation s'est dispersée lorsque le ministre Abdul Malik Baloch, a promis l'arrestation des assaillants et des compensations pour les familles des victimes.

Le gouvernement a annoncé samedi plus d'un million de roupies (9800 dollars) de compensation pour les familles de chaque victime.

Le cabinet du premier ministre Nawaz Sharif a condamné l'attaque dans un communiqué.

Aucun groupe n'avait encore émis de revendication samedi.

Des groupes séparatistes mènent depuis des années une guérilla au Baloutchistan, une province également minée par la violence islamiste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer