Séisme de 6,8 au large des côtes du Japon

Le Japon est situé à la jonction de... (Photo JIJI PRESS, archives AFP)

Agrandir

Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année environ 20% des séismes les plus violents recensés sur la planète. Sur la photo, l'île de Honshu frappée par un typhon en septembre dernier.

Photo JIJI PRESS, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
TOKYO

Un puissant séisme de magnitude 6,8 s'est produit tôt mercredi matin au large des côtes du nord-est du Japon, sans faire de dégâts.

Les autorités japonaises n'ont pas émis d'alerte au tsunami et aucun dommage matériel n'a pour le moment été signalé.

Le séisme a été enregistré à 06H12 locales au large de la préfecture de Miyagi, sur l'île principale Honshu, dans l'océan Pacifique et à une profondeur de 38,9 km, selon l'Institut américain de géophysique (USGS). Il a été ressenti à Tokyo.

«De fortes répliques peuvent se produire pendant la semaine à venir», a averti lors d'une conférence de presse un responsable de l'agence météorologique, Yohei Hasegawa, à Tokyo.

M. Hasegawa a précisé que d'éventuelles nouvelles secousses pourraient être accompagnées d'un risque de tsunami et qu'il fallait donc «rester très vigilant».

«On peut penser que ce tremblement de terre est une secousse secondaire découlant du séisme du 11 mars 2011» à Fukushima, a-t-il ajouté.

Une grande partie de la zone secouée, de l'île septentrionale de Hokkaido à Tokyo, avait été meurtrie il y a un peu plus de quatre ans par violent séisme, suivi d'un tsunami qui avait frappé la région, faisant plus de 18.000 morts et provoquant l'accident nucléaire de Fukushima.

Cette fois, selon la chaîne de télévision publique NHK, les opérateurs des centrales atomiques de la région (dont le complexe dévasté de Fukushima Daiichi) ont fait savoir qu'aucune nouvelle anomalie n'avait été relevée.

La circulation de certains trains a été temporairement suspendue pour permettre le contrôle des voies, mais a été remise en service quelques dizaines de minutes plus tard, selon NHK.

Tous les réacteurs du Japon sont actuellement stoppés pour des mises en conformité aux nouvelles normes rendues plus strictes, avant une éventuelle remise en exploitation.

Le Japon est situé à la jonction de quatre plaques tectoniques et enregistre chaque année environ 20% des séismes les plus violents recensés sur la planète.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer