Un troisième blogueur assassiné au Bangladesh

Ananta Bijoy Das, 33 ans, a été agressé... (PHOTO A.H.ARIF, AP)

Agrandir

Ananta Bijoy Das, 33 ans, a été agressé par quatre hommes masqués mardi matin alors qu'il se rendait à son travail dans une banque de Sylhet, cinquième ville du pays.

PHOTO A.H.ARIF, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DACCA

Un commando masqué armé de machettes a tué mardi au Bangladesh un blogueur athée dans le nord-est de ce pays, le troisième meurtre de ce type depuis février, a annoncé la police.

Ananta Bijoy Das, 33 ans, a été agressé par quatre hommes masqués mardi matin alors qu'il se rendait à son travail dans une banque de Sylhet, cinquième ville de ce pays musulman d'Asie du Sud. «Ils l'ont pourchassé dans la rue et l'ont d'abord frappé à la tête avec leurs machettes», a déclaré à l'AFP le chef de la police locale, le commissaire Kamrul Hasan.

Les assaillants se sont ensuite noyés dans la foule et Ananta Bijoy Das a été déclaré mort dès son admission à l'hôpital.

Das écrivait pour Mukto-Mona (Libre pensée), un site internet autrefois piloté par le blogueur américain d'origine bangladaise Avijit Roy, lui-même assassiné en février à Dacca, a précisé à l'AFP Imran Sarker, président de l'association des blogueurs du Bangladesh.

«Il avait reçu des menaces d'extrémistes islamistes pour ses écrits au cours des derniers mois. Il était sur leur liste de cibles», a dit Debasish Debu, un ami de Das, à l'AFP depuis Sylhet, faisant référence à une liste supposée de blogueurs athées menacés par des islamistes.

Le modérateur actuel de Mukto-Mona, Farid Ahmed, a confirmé à l'AFP que Das écrivait pour le site.

Selon Debasish Debu, Das travaillait également pour le trimestriel Jukti (Logique) et présidait le Conseil pour la science et la raison.

Imran Sarker a dénoncé un «meurtre odieux» qui «confirme une fois de plus nos craintes qu'il existe une culture de l'impunité au Bangladesh». «Quiconque tue un penseur libre et progressiste peut échapper à la justice», a-t-il dit.

Ce meurtre intervient une semaine après la revendication par Al-Qaïda dans le sous-continent indien (Aqis), entité d'Al-Qaïda dont la création avait été annoncée en septembre, du meurtre du blogueur américain Roy le 26 février.

Ancien modérateur de Mukto-Mona, Roy était un fervent promoteur de la laïcité dans ce pays où 90% des 160 millions d'habitants sont musulmans. Un islamiste a été arrêté dans l'enquête sur cet assassinat.

Le chef de la police de Sylhet a précisé enquêter sur une revendication indirecte du meurtre de Das par l'Aqis annoncée sur Twitter par un groupe appelé Ansar Al-Islam.

Un autre blogueur, Washiqur Rahman, avait également été tué à coups de couteau en mars à Dacca et deux étudiants de madrasas avaient été arrêtés.

À Washington, le département d'État, qui avait dénoncé en février l'assassinat du blogueur américain, a condamné le «meurtre brutal» de Das, réclamant aux autorités bangladaises de «retrouver et de traduire en justice les responsables».

Le gouvernement de la première ministre Sheikh Hasina est critiqué pour son incapacité à protéger les auteurs humanistes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer