Australie: un ado accusé de projeter un attentat en détention provisoire

C'est la deuxième attaque déjouée dans l'État de... (Archives AFP)

Agrandir

C'est la deuxième attaque déjouée dans l'État de Victoria au cours de ces dernières semaines.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sydney

Un adolescent australien accusé d'avoir voulu commettre un attentat terroriste à la bombe, un projet «bien avancé» selon les enquêteurs, a été placé lundi en détention provisoire par la justice.

L'adolescent de 17 ans a été arrêté à son domicile de la banlieue de Melbourne vendredi. La police a dit avoir retrouvé chez lui trois engins explosifs improvisés et l'a inculpé pour complot en vue de commettre un acte terroriste et possession de matériel entrant dans la commission d'un acte terroriste.

Le suspect est resté coi lors de sa brève comparution devant un tribunal pour mineurs de Melbourne lundi. Il a été placé en détention provisoire jusqu'à une nouvelle audience fixée au 26 mai.

La police a déclaré dimanche que le jeune homme était «bien avancé» dans son projet d'attentat. Les enquêteurs ne recherchent pas pour l'heure d'éventuels complices mais veulent savoir si le suspect a été radicalisé sur internet.

«L'internet offre des possibilités de radicalisation en provenance du monde entier», avait dit Tim Cartwright, chef par intérim de la police de Victoria.

La police a dit ne pas savoir quel événement était visé. D'après la presse, il s'agissait peut-être des célébrations de la fête des mères dimanche.

Une femme se présentant comme étant la soeur du jeune homme a déclaré au Sunday Herald Sun que celui-ci n'était qu'un simple «combattant de clavier». «Il ne ferait pas de mal à une mouche», a-t-elle dit. Un ami de l'adolescent a raconté au journal que le jeune homme était devenu «très religieux, très conservateur», au cours de l'année écoulée.

C'est la deuxième attaque déjouée dans l'État de Victoria au cours de ces dernières semaines. La police a arrêté le mois dernier deux jeunes de 18 ans pour conspiration en vue de commettre un acte terroriste.

L'Australie a relevé en septembre dernier le niveau de son alerte contre le terrorisme, à la suite en particulier du départ d'au moins 110 de ses ressortissants vers l'Irak et la Syrie pour combattre au sein du groupe djihadiste État islamique (EI). Plus de 30 d'entre eux sont rentrés depuis en Australie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer