Alerte au tsunami en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Les tremblements de terre sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée,... (Archives AFP)

Agrandir

Les tremblements de terre sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée, située sur la Ceinture de feu du Pacifique.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Sydney

Une alerte au tsunami a été lancée mardi dans le Pacifique après un séisme de magnitude 7,4 survenu au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée sans faire de dégâts apparents, ont annoncé des agences sismologiques.

Le séisme s'est produit à 133 kilomètres au sud-ouest de la ville de Kokopo, sur l'île de Nouvelle-Bretagne, à une profondeur de 63 kilomètres, selon l'institut américain de géophysique (USGS).

Une réplique de magnitude 5,9 a été enregistrée à une centaine de kilomètres de Kokopo, ville de 20 000 habitants.

Le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique a mis en garde contre «des vagues de tsunami dangereuses (...) possibles pour les côtes situées dans un rayon de 300 kilomètres autour de l'épicentre». Le centre a ensuite publié un communiqué dans lequel il dit craindre des vagues de 30 centimètres à un mètre.

«Il y une possibilité de tsunami local dans la zone», a confirmé à l'AFP Jonathan Bathgate de l'institut australien de sismologie, Geoscience Australia.

Aucun dégât matériel n'a été immédiatement rapporté après le tremblement de terre. «Nous ne nous attendons pas à un impact particulièrement catastrophique», a indiqué le géophysicien Barry Hirshorn sur Skynews.

«C'était effrayant, nous nous sommes tous précipités à l'extérieur mais tout va bien, il n'y a pas de dégâts», a témoigné Zenia Lopez, une habitante de Kokopo.

«Des objets sont tombés des étagères», a indiqué de son côté Mathew Moihoi, sismologue en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La région a été très active ces derniers mois, la dernière secousse notable, de magnitude 7,7, le 30 mars, ayant généré de petites vagues localement, a rappelé Jonathan Bathgate.

Deux séismes de magnitude 6,8 et 6,7 ont été enregistrés ces derniers jours au large de Kokopo.

Les tremblements de terre sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée, située sur la Ceinture de feu du Pacifique, zone où se rencontrent des plaques tectoniques, ce qui produit une fréquente activité sismique et volcanique.

En 2013, un séisme de magnitude 8 avait fait dix morts et détruit des centaines d'habitations sur les Salomons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer