Un Canadien condamné pour pédophilie au Népal

Des policiers escortent Ernest Fenwick MacIntosh (au centre)... (PHOTO PRAKASH MATHEMA, AFP)

Agrandir

Des policiers escortent Ernest Fenwick MacIntosh (au centre) au tribunal de Lalitpur, le 1er mars.

PHOTO PRAKASH MATHEMA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Katmandou

Un tribunal népalais a condamné dimanche à sept ans de prison un bénévole canadien accusé d'avoir commis des abus sexuels dans un orphelinat à l'encontre d'un garçon handicapé de 15 ans, a annoncé un porte-parole du tribunal.

Ernest Fenwick MacIntosh, 71 ans, était arrivé au Népal en août 2014 avec un visa de tourisme et avait fait une offre de dons au centre Saint Xavier géré par les Jésuites et accueillant des enfants sans foyer.

Selon l'acte d'accusation, MacIntosh a harcelé constamment l'adolescent, qui n'a qu'un bras, après lui avoir offert des cadeaux et de l'argent et promis de financer une prothèse.

«Il a été reconnu coupable et condamné à sept ans de prison [...] le témoignage du garçon et les résultats d'un test [réalisé à l'aide] d'un détecteur de mensonges ont fourni des preuves solides à son encontre», a déclaré à l'AFP le porte-parole du tribunal Kaushaleshwor Gyawali.

Il a également été condamné à payer 10 000 dollars de compensation à la victime.

MacIntosh a été arrêté après une plainte déposée par l'adolescent le 19 décembre.

Exercer des activités de bénévole avec un simple visa de tourisme est illégal au Népal, mais les responsables des orphelinats autorisent souvent les étrangers à consacrer du temps aux enfants en échange de dons. Ceux qui proposent leur aide sont rarement soumis à des contrôles.

Des orphelinats népalais ont été touchés par des affaires de pédophilie, de corruption et de fraude au cours des dernières années.

En août 2012, le Britannique Simon Jasper McCarty avait plaidé coupable d'abus sexuels à l'encontre de trois garçons. En décembre 2010, un travailleur social français, Jean-Jacques Haye, avait été condamné pour le viol de 10 enfants dans un orphelinat de Katmandou.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer