Incendies de forêt: urgence pour les pompiers australiens

Près de 13 000 hectares de broussailles et de... (PHOTO BRENTON EDWARDS, AFP)

Agrandir

Près de 13 000 hectares de broussailles et de terres agricoles ont été rasés et des habitations sont toujours menacées, ont dit les services d'incendie et de secours.

PHOTO BRENTON EDWARDS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KERSBROOK, Australie

Les pompiers luttaient lundi pour maîtriser un incendie de forêt virulent en Australie-Méridionale, avant le retour de conditions météorologiques dangereuses, ont indiqué les autorités.

Vingt-six habitations ont été détruites dans cet incendie parti samedi de Sampson Flat, dans les Mount Lofty Ranges, une chaîne de montagne située à l'est d'Adélaïde.

Près de 13 000 hectares de broussailles et de terres agricoles ont été rasés et des habitations sont toujours menacées, ont dit les services d'incendie et de secours.

Les températures se sont rafraîchies depuis dimanche tandis que le vent s'est calmé, situation qui devrait perdurer jusqu'à mardi. Puis, les températures devraient grimper à nouveau jusqu'à 38 degrés Celsius mercredi et le vent, qui est un facteur aggravant, devrait se lever, avant de fortes pluies prévues vendredi.

Le premier ministre d'Australie-Méridionale Jay Weatherhill a souligné qu'il fallait profiter de l'accalmie pour marquer des points.

La situation est «toujours clairement dangereuse», a déclaré le premier ministre à la presse. «C'est loin d'être terminé», a-t-il dit. «Nous sommes engagés dans une course contre la montre pour contrôler cet incendie le plus possible avant que le temps ne se réchauffe et que les vents ne se renforcent».

Les avions bombardiers d'eau ont largué des centaines de milliers de litres de produits retardants sur le feu, qui couvre un périmètre de 238 km. La priorité des pompiers est de circonscrire la périphérie du sinistre et de l'empêcher de s'étendre.

Selon un dernier bilan, 26 maisons ont été détruites, de même que 41 dépendances, a dit le premier ministre.

Au moins 29 personnes, pour la plupart des soldats du feu, ont été légèrement blessées, a déclaré la police.

La zone affectée est une région viticole et agricole, qui compte environ 40 000 habitants et est parsemée de villages pittoresques.

À Kersbrook, un des villages les plus touchés dans les collines d'Adélaïde, Dave Miller, un habitant de 60 ans, a expliqué à l'Australian Associated Press que le feu ne lui avait «pas laissé grand-chose. J'ai une citerne à gazole toujours debout, mais rien d'autre», a-t-il dit. Comme d'autres villageois, il s'est refusé à partir. «Je vais rester ici, je vais me prendre une caravane ou quelque chose et je vais tout simplement continuer».

Les autorités estiment qu'il s'agit des pires conditions depuis le «mercredi des Cendres» de 1983. Plus de 70 personnes avaient alors trouvé la mort dans les États d'Australie-Méridionale et de Victoria et des milliers d'habitations avaient été rasées.

En février 2009, 173 personnes avaient péri dans l'État de Victoria et plus de 2000 habitations avaient été détruites.

Les incendies de bush, mélange de forêts, de bois et de broussailles, sont monnaie courante en Australie pendant l'été austral.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer