La Chine ouvre un site internet sur des îles qu'elle dispute au Japon

Situées en mer de Chine orientale, les îles... (Photo Kyodo News, AFP)

Agrandir

Situées en mer de Chine orientale, les îles Diaoyu sont administrées par Tokyo sous le nom de Senkaku.

Photo Kyodo News, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PÉKIN

La Chine a inauguré mardi un site internet consacré à des îles dont elle dispute la souveraineté au Japon, nouvelle étape du différend territorial qui empoisonne les relations entre les deux pays voisins et rivaux.

Le nouveau site, www.diaoyudao.org.cn, a été dévoilé par le bureau d'information des services maritimes chinois.

Il présente des documents officiels, des cartes et une chronologie appuyant la thèse chinoise selon laquelle cet archipel inhabité est historiquement rattaché à la Chine.

Situées en mer de Chine orientale, les îles Diaoyu sont administrées par Tokyo sous le nom de Senkaku.

Le différend territorial des Diaoyu/Senkaku, archipel dont les fonds marins environnants pourraient renfermer des hydrocarbures, s'est envenimé en septembre 2012 après la nationalisation d'une partie de ces îles par le Japon.

Depuis, les relations sino-japonaises sont mauvaises, Pékin envoyant régulièrement ses bateaux et parfois ses avions autour des territoires disputés malgré les patrouilles des forces armées et garde-côtes nippons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer