Vietnam: arrestation d'un banquier de premier plan

Ha Van Tham... (Photo Archives AFP)

Agrandir

Ha Van Tham

Photo Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Hanoï, Vietnam

Un banquier vietnamien, parmi les hommes d'affaires les plus riches du pays, a été arrêté dans le cadre d'une enquête sur l'octroi de prêts douteux, a annoncé la banque centrale vietnamienne (BCV).

Ha Van Tham, ancien président de la banque privée Ocean Bank, a été arrêté vendredi, a précisé la BCV sur son site internet.

Soupçonné de «graves» infractions aux «lois sur le prêt bancaire», il encourt un maximum de 20 ans de prison, selon le ministère de la Sécurité publique.

Les irrégularités ont été mises au jour lors d'une enquête sur un projet de restructuration de la banque qui avait conduit à son éviction.

La BCV a souligné «coopérer étroitement avec les autorités compétentes pour examiner les infractions commises au sein d'Ocean Bank».

D'après le quotidien officiel Tuoi Tre, Tham avait approuvé en 2012 un prêt de 500 milliards de dongs (26,5 millions $CAN) au groupe immobilier Trung Dung, sans véritable audit de l'emprunteur. Celui-ci devrait d'ailleurs faire défaut sur sa dette, croit savoir le journal.

Les autorités vietnamiennes ont entamé depuis 2011 une profonde réforme du système bancaire pour tenter d'assainir ce secteur plombé par les dettes toxiques, lesquelles représentent officiellement 8% des prêts en cours, mais pourraient être plus massives encore.

Tham dirigeait le conglomérat Ocean Group (banque, immobilier, hôtellerie), actionnaire important d'Ocean Bank, établissement privé, mais non coté. Le titre Ocean Group a en revanche été malmené cette semaine à la Bourse d'Ho Chi Minh-Ville en raison des rumeurs circulant sur l'arrestation de Tham.

Un autre magnat de la banque, Nguyen Duc Kien, qui fut l'un des plus puissants du Vietnam, avait été condamné en juin à 30 ans de prison pour escroquerie, évasion fiscale et activités économiques illégales.

Selon l'accusation, Kien et ses complices ont causé une perte de 67 millions de dollars à l'Asia Commercial Bank (ACB), l'une des plus importantes banques vietnamiennes, avec des dépôts bancaires illégaux et des investissements en Bourse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer