Une reine de beauté birmane déchue s'enfuit avec sa couronne

May Myat Noe, 16 ans, est allée jusqu'à... (PHOTO GEMUNU AMARASINGHE, AP)

Agrandir

May Myat Noe, 16 ans, est allée jusqu'à donner mardi une conférence de presse à Rangoun, la grande ville de Birmanie, pour expliquer son geste, après le camouflet subi par les organisateurs sud-coréens, qui ont invoqué le mauvais comportement de cette miss Asie-Pacifique 2014 pour lui retirer son titre.

PHOTO GEMUNU AMARASINGHE, AP

Agence France-Presse
RANGOUN

Une Birmane, reine déchue d'un concours de beauté en Corée du Sud, se retrouve au coeur d'une polémique internationale, pour s'être enfuie avec sa précieuse couronne.

May Myat Noe, 16 ans, est allée jusqu'à donner mardi une conférence de presse à Rangoun, la grande ville de Birmanie, pour expliquer son geste, après le camouflet subi par les organisateurs sud-coréens, qui ont invoqué le mauvais comportement de cette miss Asie-Pacifique 2014 pour lui retirer son titre.

«Je rendrai la couronne seulement s'ils présentent leurs excuses au pays, à la Birmanie, pour l'intégrité du pays», a-t-elle dit en anglais devant une salle comble de journalistes, sa précieuse couronne exposée à ses côtés.

«C'est normal pour moi de penser que des excuses doivent être demandées pour compenser les dommages qu'ils ont causés à l'intégrité de mon pays», a-t-elle ajouté, le cou ceint d'un large collier de perles.

La jeune femme a également démenti avoir accepté que les organisateurs lui payent une opération des seins.

«Je n'ai pas eu d'implants mammaires. Mais je ne veux pas donner de détails, pour préserver ma dignité», a-t-elle encore dit, évoquant les pressions pour subir de la chirurgie esthétique.

Les organisateurs sud-coréens invoquent quant à eux le caractère difficile de l'adolescente.

«Elle nous a menti sur beaucoup de choses», a déclaré à l'AFP David Kim, représentant du concours à Séoul.

Malgré les réformes en cours en Birmanie depuis l'autodissolution de la junte militaire en 2011, la Birmanie reste un pays très conservateur, malgré l'ouverture à la mode et aux magazines féminins étrangers.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer