Pakistan: une mère britannique condamnée à la prison à vie

Khadija Shah s'est caché le visage à sa... (Photo: AFP)

Agrandir

Khadija Shah s'est caché le visage à sa sortie de cour mardi à Rawalpindi, dans le nord-est du Pakistan.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
Islamabad

Un tribunal pakistanais a condamné une Britannique mère de trois enfants à la prison à vie, mardi, après l'avoir reconnue coupable d'avoir tenté de transporter de l'héroïne au Royaume-Uni, a annoncé son avocat.

Khadija Shah, une Britannique de 26 ans originaire du Pakistan, était enceinte lors de son arrestation. Elle a donné naissance à une fille, Malaika, alors qu'elle était détenue. Sa condamnation par un tribunal de Rawalpindi signifie que l'enfant, maintenant âgée d'un an, restera avec sa mère derrière les barreaux, selon son avocat.

L'avocat Shahzad Akbar a expliqué que Mme Shah avait été arrêtée à l'aéroport d'Islamabad en 2012 en possession de 63 kilos d'héroïne dans deux valises. Selon lui, la femme a été piégée par un ami, qu'il a identifié sous le nom d'Imran Khan.

D'après Me Akbar, M. Khan a emmené Mme Shah au Pakistan avec deux de ses enfants, alors âgés de quatre et cinq ans, pour une visite de plusieurs semaines. L'homme a payé toutes les dépenses de la femme durant le voyage pour gagner sa confiance, a-t-il dit.

À son retour au Royaume-Uni, il lui aurait confié deux valises destinées à un ami dont la fille s'apprêtait à se marier. Mme Shah ne se doutait pas que les valises contenaient de l'héroïne cachée dans les tenues de la mariée, affirme l'avocat.

Me Akbar a indiqué que sa cliente ferait appel du verdict et il s'est dit persuadé de pouvoir faire renverser sa condamnation.

L'organisation juridique britannique Reprieve s'est dite inquiète du sort de Khadija Shah. «C'est une situation terrible pour Khadija et son bébé Malaika», a déclaré Maya Foa, directrice de l'organisation.

Le gouvernement britannique «doit s'assurer que Khadija obtienne l'assistance urgente dont elle a besoin pour faire appel de sa condamnation afin que son bébé ne grandisse pas derrière les barreaux», a affirmé Mme Foa dans un communiqué.

«Comme cela est arrivé dans des centaines de cas, elle a été utilisée comme passeuse de drogue sans le savoir, et elle fait maintenant face à la prison à vie au Pakistan.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer